Jour 7 – Odaiba, séïsme et mystère au konbini

On avait bien mis le réveil à 9h ce matin, mais c’est pourtant à 11h30 que j’émerge. Benjamin, lui, est réveillé depuis un moment, et me dit « Bah t’avais l’air de bien dormir, j’ai pas osé te réveiller. »

IMG_20161228_120113.jpgOuais mais le truc c’est qu’il FAUT me réveiller, et si possible me tirer du lit, sinon c’est pour moi un cocon dans lequel je pourrai passer une journée entière, et c’est dommage d’être à l’autre bout du monde pour ne pas en profiter ! Alors hop, une fois levé, on se prépare en vitesse et on décolle pour Odaiba, qui est à l’autre bout de Tokyo, à genre 40 minutes de trajet.

On a un changement à faire, et d’habitude tout se passe bien, mais là, BZZT, on se fait refouler par la machine. En gros, à Tokyo, pas de ticket individuel mais une « Suica Card », sorte de carte Navigo qu’on charge en argent, et chaque trajet nous coûte autour de 100/200Y, selon la distance que l’on effectue.

IMG_20161224_110935.jpgIl n’y a pas de tourniquets relous comme à Paris, mais des espaces ouverts où l’on passe sa carte en entrant et en sortant de la gare. Bon par contre si on valide mal son truc, bah ça fait un gros BZZT comme ça a été le cas pour moi, et bam, sorti de nulle part tel un Ninja, un contrôleur (qu’on ne voit nulle part pourtant d’habitude) déboule et pose plein de questions en japonais, qu’on ne comprend pas. Bon, il voit qu’on capte que dalle à ce qu’il nous arrive donc il nous laisse filer.

Odaiba est une île artificielle qui était à l’origine une série de forteresses maritimes faites pour défendre la ville, et qui pendant le 20ème siècle a évolué en sorte de méga centre commercial, bases de loisirs avec quelques sièges sociaux (comme Fuji TV) et aussi des espaces résidentiels. Une fois sur place, cela dit, rien ne nous dit qu’on est sur une île artificielle. Je m’attendais à ce qu’il y ai peut de buildings, que ce soit très plat, mais non, y’a plein d’immenses tours comme dans le reste de Tokyo, on ne voit vraiment aucune différence.

Très vite, on arrive à l’entrée d’une sorte de mini parc d’attraction en intérieur appelé « JoyPolis ». L’entrée est à 800 Y donc on est CHO. Mais au moment de payer, le vendeur nous dit qu’en tant qu’étrangers, si on montre notre passeport, on a une réduction à 500 Y. Je connaissais pas ce concept de réduction pour les étrangers, ptet qu’ils se disent qu’on est pas capable de comprendre la moitié des attractions (ce qui n’est pas faux). Benji se rend compte qu’il n’a pas son passeport sur lui et commence à psychoter, à penser qu’il l’a perdu, et il me lâche des petites phrases du genre « Enfin… si je reviens un jour en France… » mais le vendeur nous dit qu’un passeport pour deux suffit.

Le prix d’entrée est donc de 1000Y pour 2, je lui tends 5000Y, il me donne nos tickets… et rien d’autre. Alors ouais, c’est gentil de faire une réduc’ de 300Y, mais si après t’essaies de m’entuber de 4000Y c’est pas cool, coco. Je lui fais remarquer que j’attends ma monnaie et il devient livide, à pas savoir comment réagir. Il se confond en excuses avant de me rendre mes billets. Nanméo.

IMG_20161228_135205.jpgAllez, hop, on rentre dans ce lieu étrange, à mi-chemin entre parc d’attraction et salle d’arcade. En fait, la plupart des « manèges » sont un véritable mix entre les deux. Le premier truc qu’on teste est G-Force, un jeu de course façon podracer dans Star Wars 1, dans lequel on monte dans une sorte de fusée pouvant accueillir deux joueurs, le truc bouge dans tous les sens et peut même pivoter à 360°C pour mettre la tête en bas, c’était assez intense.

https://www.youtube.com/watch?v=4MIv0OW5tJg

Ouais y’a même une meuf qui commente la course en temps réel et tout, on allait finir premier mais juste à la fin on s’est fait doubler, on était un peu degs. Bon, seconds sur 4 équipes, c’est quand même pas mal.

Comme on avait 2 jetons gratuits pour les bidules à pince, on les a utilisés, mais on n’a réussi qu’à éloigner la peluche du trou où il fallait la mener, donc pas la peine de perséverer.

img_20161228_140157
On s’est fait potes avec la mascotte du truc

L’attraction principale, c’est le Evangelion Joypolis Impact, une sorte de grand-huit d’intérieur mélangé avec jeu musical, c’est un peu chelou dit comme ça mais ça fonctionne plutôt bien, et puis en plus j’ai eu le meilleur score donc c’est encore mieux, y’a une meuf qui est payée pour applaudir le vainqueur à la fin, j’apprécie le geste. Heureusement qu’on avait pas mangé avant cela dit, parce que ça faisait deux attractions qui nous mettaient littéralement la tête à l’envers.

Allez, c’est pas tout mais on a LA DALLE, justement. Sauf qu’à chaque fois, il y a un magasin de souvenirs ou de truc débile qui attire notre attention, et finalement on met plus de 2h avant de se poser pour manger. Mais attendez, matez-moi ces photos, et vous comprendrez :

img_20161228_152351
Ne vous fiez pas aux chats pendus en guise d’accueil : ce magasin était foufou
img_20161228_153847
………….Souda.
img_20161228_152807
Y’avait plus de souvenirs de la Route 66 dans ce magasin que dans ceux de la Route 66 eux-même.

IMG_20161228_161846.jpgBref, je disais, on se pose pour manger, dans une LOTTERIA cette fois. Pas de bingo en vue, juste des burgers. C’est mieux que Mos Burger à mes yeux, et en plus dans le menu ils mettent un morceau de poulet frit en plus du burger, donc je valide.

Je crois pas en avoir parlé jusqu’à présent, mais les japonais, ils déconnent pas avec le tri sélectif. Moi en France, quand je sépare le verre du carton j’ai l’impression de faire un truc de malade, et quand je vais aux poubelles, secrètement, j’espère que quelqu’un me décernera une médaille pour service à la nation, sur place. Mais ici, à l’appart, il y’a une poubelle à carton, une poubelle à verre, une poubelle à canettes, une poubelle à bouteilles en plastique (mais attention, faut enlever le bouchon et le plastique entourant la bouteille d’abord), et enfin les « matériaux non combustibles »)

Bah dans les fastfood, c’est un peu pareil, et quand la serveuse nous a vu bien galérer avec nos plateaux, elle nous a dit qu’elle s’en chargerait, probablement de peur qu’on foute en l’air tout le recyclage de la VILLE.

IMG_20161228_164314.jpgOn retombe ensuite sur une borne d’arcade, et comme ils proposent un Mario Kart exclusif (Mario Kart Arcade GP 2, par Namco), on se sent obligés de tester. Puis bon, vu que j’ai gagné, il me semblait important d’en parler.

Vu qu’on croise une de ces fameuses crêpes en cône qui nous faisaient envie l’autre jour et qu’on n’a jamais trouvé, on s’en offre une en guise de dessert. Verdict : PAMAL.

IMG_20161228_165938.jpg
On le voit pas là mais ils l’enroulent comme un cône de glace.

Pour clore notre petit tour à Odaiba, on passe bien trop de temps dans un « tout à 100Y » mais j’y trouve, pêle-mêle : une cagoule en forme de grenouilles, des stickers rigolos à mettre sur les copies de mes élèves (hé oui, je pense même à eux en vacances… grmbl.), des carnets et autres petits souvenirs à ramener à mes proches, donc je vais devoir être flou, vu qu’ils lisent ce blog.

img_20161228_180919Impossible de partir avant d’aller voir le Gundam taille réelle, sorte de robot géant culte pour les fans d’animés, ainsi que la grande roue qui surplombe l’île artificielle et donne une belle vue sur le « Rainbow Bridge ».

IMG_20161228_202614.jpg
J’en ai trouvé des plutôt stylées finalement !

Allez hop, il est temps de rentrer chez nous. On arrive vers 20h30, et c’est parti pour l’atelier « écriture de cartes postales » qui nous occupe un bon moment. J’suis interrompu dans l’écriture de ma dernière carte par une sensation étrange, comme un mal de mer soudain qui me prend au coeur. Je regarde autour de moi, tout semble mouvant, et en fait c’est vrai : je vois la télé osciller, j’entends des bruits de claquement. Benji me regarde et me dit : « Ah ben voilà, tu l’as ton premier tremblement de terre ! ». Ca ne dure qu’une vingtaine de secondes, mais c’est vrai que c’est une sensation assez étrange. Ca m’a pas particulièrement effrayé, et on n’a vu qu’après, sur le net, qu’il était quand même de magnitude 6.4 le coquin.

C0w9njjXcAQpO85.jpg

Toutes ces émotions nous donnent faim, et on se dit qu’on pourrait se payer un ptit resto, mais l’appel du 7-Eleven, une marque de konbini ouverte 24h/24h (comme son nom ne l’indique pas), est trop forte, et on y fait donc nos courses pour la soirée. Arrivés à la caisse, CHUICHO, et donc je montre mes cartes postales au caisser en demandant « post-office ? » en espérant qu’il me dise la boîte aux lettres la plus proche, mais il prend peur, et commence à appeler son supérieur. Bon j’lui dis de lâcher l’affaire, parce que je sens que ça risque d’être compliqué.

Il passe donc nos articles un par un, mais il s’empare d’une boîte de 6 boulettes de viande, nous pose une question en japonais, et attend une réponse de notre part. Il la met de côté, et continue de scanner le reste des courses. Je pointe la boîte de boulettes du doigt, mais il veut toujours pas la scanner. Allez hop, je m’arme de Google Traduction, je tape ceci, et lui montre mon téléphone :

screenshot_20161229-011652

Il me répond un truc en japonais, mais on pige toujours pas, donc tant pis pour les boulettes, on les abandonne sur sa caisse : on paye et on se barre. Alors soit « post-office » est une insulte de ouf en japonais, et il refuse donc de nous servir notre bouffe, soit il trouve qu’on est un peu trop grassouillets et nous déconseille de manger ça. Bizarre bizarre.

IMG_20161228_222955.jpg

tumblr_lqt3x0hN6p1qg976mo1_500.jpgBon, il se trouve qu’il avait raison, les 3 autres trucs que je m’étais achetés m’ont largement suffit, je me suis pété le bide comme il se doit. Dans Pokemon Stadium y’avait un mini-jeu où on devait faire manger des plats à des Excellangues, et celui qui donnait le plus de points était celui avec les petits oeufs rouges de poisson, donc c’est vers cela que mon choix s’est effectué, et c’était effectivement plutôt pas mal ! Ouais, un jeu auquel je jouais en 6ème a dicté quel plat je mangerai 16 ans plus tard, faut pas chercher à comprendre.

Il est 1h30 du matin, j’ai mis une éternité à écrire ce compte-rendu, mais j’étais hypnotisé par une émission de la télé qui consiste à filmer des gens jouant aux machines à sou. A chaque fois qu’on allume la télé, on est pris d’incompréhension.

Bonne nuit !

9 commentaires

  1. J’adore ces récits de voyage, bien sympathiques! 😄 ils m’ont bien occupée pendant que j’étais censée réviser mes partiels d’anglais… >_>
    Pour le 7/Eleven peut-être qu’il y avait un problème avec cet article? Même si c’est bizarre qu’il ne vous en ait pas proposé un autre du coup o.o
    Et pour le séisme ça a dû faire une impression bizarre effectivement ><
    Par contre j'aurais adoré aller à ce parc d'attraction, ça a l'air super! (en plus cool le prix du billet!)
    En tout cas bonne nuit à vous deux et bonne journée demain! 😉 (sans vous oublier au réveil XD)

    J'aime

  2. Les articles dans les konbinis ont un temps limites de vente. Il etait certainement depassé.
    Moi au konbini quand je comprenais pas je disais « hai » et generalement ca passait.
    C’est le « c’est pas faux » de perceval pour le japon

    J'aime

  3. Franchement j’adore ton blog , mélange de découverte et de rigolade c’est Top , si seulement ton voyage pouvait être prolongé (Tes élèves ne seraient pas d’accord !! Quoique?) !!

    J'aime

  4. Ah j’adore lire tes articles. Le Japon me manque tellement. Les petits plats du 7/11 meilleurs que si tu cuisinait toi-même, il te chauffe même les plats. Les pain à la viande encore chaud (celui goût pizza est encore meilleur) même les onigiri c’est de la balle. En dessert je prenais toujours les sandwich de pain brioché au beurre de cacahuète. Je ne connais pas leur nom, mais ça déchire. Ça ressemble à du pain toast sans bord, plus moelleux tu meurt. Par contre pour les crêpes, harajuku à l’une des meilleures crêperie, et y en a au moins 4 dans la rue principale.

    J'aime

  5. Les séismes, c’est vraiment un truc qui me fait flipper. C’est un peu comme si la terre t’engueulait, franchement j’sais pas toi, mais moi j’aime pas trop l’idée que la terre me parle, tu vois…

    En tout cas, depuis 2-3 jours, j’aime encore plus tes comptes rendus ! (très certainement parce que je suis rentrée à Paris après 10 jours à Vence…). J’espère que tout se passera bien et que tu pourrais finalement manger des boulettes, parce que le NOP du caissier, « C CHAUD COMME MEME »…

    J'aime

  6. Ouais, à mon avis il a mis tes boulettes de côté pour pouvoir les réchauffer et qu’elles puissent être mangé immédiatement ^^

    Jolies photos en tout cas ! Quand j’étais allée à Odaiba, j’avais poireauté super longtemps devant le Rainbow Bridge et je n’avais pas eu le droit à l’illumination arc-en-ciel, j’étais dégoutée T__T

    J'aime

  7. Ehehe, le rendu de monnaie…ils sont un peu mauvais avec ces billets…mais dans mon cas ils ont failli me remettre un billet de 10 000 yens au lieu de 1000… J’aurais pas dit non ! Mais bon, ils s’en sont aperçus à temps ! (Dommage)

    Le tri selectif est géniallissime partout dans le monde développé…Sauf en France. Va savoir pourquoi. L’astuce est de ne pas hésiter à regarder ce qu’il y a dans la poubelle. Ca fait un peu crado (quoique, même leurs poubelles sont propres), mais au moins, pas possible de se tromper.

    Je ne sais pas ce qui a pu se passer dans le Conbini. Mais je suis d’accord sur un point : pourquoi nous parler en Japonais quand ils comprennent facilement que nous sommes étrangers? Je ne sais pas, l’imitation, le langage des mains, ça aide, non?

    J'aime

Lâche tes com's

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s