Japon – Jour 4 – Harajuku et Shinjuku

Ce matin, Benji avait mis son réveil pour qu’on ne tarde pas trop. Il est tout guilleret : « Hé, vu que dans ton blog tu fais que de dire que je ronfle, je t’ai enregistré cette nuit, écoute moi ça », et j’ai beau mettre le son à fond, je n’entends rien. Ce n’est pas la première fois qu’on me reproche une respiration un tantinet trop forte, mais perso ça m’a jamais dérangé.

A nouveau, direction le Konbini et son rayon pâtisseries pour le petit-déjeuner. Ce matin, une sorte de beignet me fait de l’oeil, mais il est fourré à la pastèque, c’est un peu zarb au goût.

img_20161225_111720
Moi j’ai choppé le beignet vert là, j’ai le goût du danger

On prend ensuite le métro en direction de Shibuya, car Benji a un « event » avec des Idols, les Morning Musume.

Ah ouais, faut que j’explique deux trois-trucs là. Petit flashback, retournons en 2003 un instant. Avec Benjamin, on part en voyage linguistique en Angleterre, et sur un CD, j’avais gravé ce que j’appelais des « Daubes », c’est à dire des morceaux de musiques souvent bien foireux et marrants, du genre Cuitas Les Bananas de Patrick Risoli, La Farandole de Jeanne Calment, Plus Haut des Whatfor, Moskau de Dschinghis khan etc. A chaque fois que sur le net, je tombais sur une chanson cheloue, hop, je l’ajoutais à ma liste. Et c’est ainsi que sur ce CD, il y avait un morceau des Morning Musume, un groupe de J-POP : « Koi no Dance Site »

Et il se trouve que Benjamin écoutait un peu trop cette piste à mes yeux. Et genre, il la kiffait au premier degré. Il m’en a jamais vraiment parlé par la suite, mais quelques mois j’ai compris qu’il était devenu genre méga fan, il avait acheté des CD et tout. S’en est suivi pour lui un premier voyage en 2011 pour aller voir 6 concerts, puis en 2014 pour 2 concerts et participer à des rencontres avec les chanteuses. Ah ouais le mec est chaud.

Putain, pourquoi je lui ai fait écouter ça moi ??

Bref, ce matin il participe à un event, disais-je, où il peut rencontrer 3 membres du groupes et prendre des photos avec elles, donc je l’accompagne jusqu’à la salle. Je m’attends à tomber sur une horde de geekos un peu salaces, mais étrangement, ils m’ont tous l’air à peu près normaux. Pendant qu’il fait la queue, je vais faire un ptit tour dans le quartier. Je remarque qu’il y a un parc pas très loin donc je marche en sa direction, et là, je sens comme une petite odeur d’herbe folle. (I mean « cannabis »)

img_20161225_110655En effet, devant moi, un groupe de 3 jeunes gens fume de la cigarette qui fait rigoler, et il faut savoir deux choses : au Japon, il est strictement interdit de fumer dans la rue, et la beuh n’est pas légale. Ils font que de se retourner vers moi et semblent en stress, parce que c’est vrai que je les suis pendant plusieurs minutes. Plus je m’approche, plus ils se retournent fréquemment en mode parano. C’est d’autant plus chelou que bon, j’suis blanc, et des flics occidentaux il doit pas y en avoir des tonnes. M’enfin, ils profitent d’une sorte de petit parking pour se replier discretos en mode ninja (absolument foireux), et en les dépassant, je me tourne vers eux, touche mon nez en leur disant « Sugoi », que l’on peut traduire par « top moumoute », ce qui les fait bien rire. Puis après j’appelle les flics parce que faut pas déconner.

Quand j’arrive dans le parc, petit problème : c’est un parc de jeux pour enfants, et chaque seconde passée ici me rend encore plus suspect, moi, homme blanc barbu sans enfant avec des lunettes jaunes. Ok, j’me casse.

img_20161225_111522
Matez-moi ces stylos/feutres ! Je pourrais tellement me la péter en salle des profs avec ça !

Bon, j’ai promis des cartes postales à beaucoup de gens, et j’en ai pas encore croisées, donc j’vais dans « Family Mart » en espérant en trouver. Dans un rayon, il y a des toutes petites cartes et je me dis que ça fera l’affaire. Y’en a 4 sous plastique pour 100Y, nickel. Je m’achète aussi des bonbons parce qu’il faut bien essayer les mets locaux, et comme j’ai un petit coup de barre, j’me prends une sorte de bouteille qui ressemble à un truc énergisant. J’suis refait.

Sauf que quand je ressors du magasin, je remarque que les cartes que j’ai achetées sont en fait des enveloppes vides et que la boisson énergisante est en faite une sorte de médicament. Ne parlons pas des bonbons qui étaient dégueux. 3 achats, 3 échecs, bien joué Wiwi !

Je récupère Benji qui est au taquet suite à la rencontre de ses gows, et on va ensuite visiter le quartier d’Harajuku.

Harajuku, en gros, c’est le quartier « hip » et artistique avec ses fringues chelous, magasins chelous, rues bondées et gens déguisés. On commence par Takeshita Street, une rue marchande hyper fréquentée, avec plein de magasins qui me font de l’oeil, genre ils vendent des lunettes rondes, des masques et des accessoires débiles partout, j’ai envie de CLAQUER MA THUNE mais Benjamin me ramène à la raison. (Il lit par dessus mon épaule et me corrige : « J’ai juste dit « Tu comptes ramener toutes les merdes du Japon ou quoi ? » ». CA CHANGE TOUT.)

img_20161225_130630On visite un peu le quartier, puis on marche en direction du Yoyogi Koen, un grand parc au cœur de Tokyo, juste à côté de la station de métro d’Harajuku. Dès qu’on rentre dans ce parc, les arbres très hauts nous coupent complètement de la ville. On a vraiment l’impression d’être dans au milieu de la nature et c’est très plaisant. On oublie les gros buildings en se dirigeant tranquillement vers le sanctuaire Meiji, fondé en 1920, en l’honneur de l’empereur Meiji et de sa femme, l’impératrice Shoken. Tous deux étaient (et sont toujours, apparemment) très appréciés des japonais, car ils ont su ouvrir le Japon au modernisme occidental.

Vu qu’ils sont toujours bien kiffés aujourd’hui, les fabricants de Saké leur filent des barils remplis chaque année, c’est plutôt cool de leur part.

img_20161225_130529
Ooooooooh ! Matez mes barils ! (air connu)
img_20161225_131636
Bel arbre.

Après le sanctuaire, on visite une galerie d’art dont les salles peuvent être louées par des artistes (débutants ? En vue?) qui exposent et vendent leurs œuvres sur place. Y’a des trucs bien chelous comme il faut, et j’achète une dizaine de cartes postales. YES ! J’en ai enfin ! BJm, pas sûr que je puisse envoyer ça à ma grand-mère cela dit.

img_20161225_214040
On trouve pas beaucoup de cartes postales au japon, mais quand on en trouve, on s’en souvient.

Bon, c’est pas tout mais on a la dalle, donc on revient sur nos pas en quête d’un lieu où manger. Mais y’a rien qui me titille les papilles. On retourne dans Takeshita Street, et une fois au milieu, impossible d’avancer : il y a trop de monde. Les gens s’agitent, brandissent leurs téléphones et prennent des photos, donc on se dit qu’il y a ptet une star ou un truc qui se passe, mais non. C’est juste bloqué parce qu’il y a VRAIMENT trop de monde.

IMG_20161225_145753.jpg
Petit jeu : trouvez Benjamin.

img_20161225_153920C’est un peu oppressant, mais le point positif, c’est que du haut de mes 1m86, j’arrive à respirer et à voir le bout de la rue, mais plus on avance (péniblement) plus ça se bouscule, et je me dis que ça peut très facilement se transformer en mouvement de foule assez dangereux.
Hop, on prend la première rue perpendiculaire pour s’échapper avant qu’il ne soit trop tard, et on se trouve un ptit restau où on a mangé du saumon avec de la viande et du riz.

Comme si c’était pas assez galère de manger avec des baguettes, je suis étonné lors de ma première bouchée : il y a des MOTHERF*****G ARRÊTES. Devant ma surprise et mon dégoût, Benjamin me demande :

« Non mais attends, t’as jamais mangé du poisson avec des arrêtes ? »

« Bah au self on a que du poisson pâné, hein… »

Mis à part ce petit détail, c’était fort bon.

On aimerait bien prendre le métro en direction de Shinjuku, mais encore une fois, il y a trop de monde, impossible de rentrer dans la station. Alors ok, pour vivre l’expérience jusqu’au bout, c’est ptet cool de se faire tasser comme une sardine dans le métro par un employé, mais, heu, pas aujourd’hui. Donc on décide de se faire le trajet à pieds, une demie-heure de marche, c’est IZI.

Sur la fin de la route, on remarque une espèce de Mustang décapotable thunée : néons sous le bas de caisse, jantes avec effet stroboscopique, phares chelous, la totale. Sauf que ça bouchonne, donc le mec avance à la même vitesse que nous. Pendant près de 5 minutes, une course endiablée a lieu entre nous, on est au coude à coude, parfois il nous met des coups de pression en faisant vrombir son moteur, mais finalement on l’a eu, en lâchant un ZBREH sur la ligne d’arrivée (le ZBREH est universel, c’est ça qui est bien)

img_20161225_174833
Y a Godzilla au fond mais ça semble n’effrayer personne.
img_20161225_175036
ET CA, J’ACHETE !!! Enfin, pas aujourd’hui.

Le quartier de Shinjuku, c’est comme une sorte de Time Square en beaucoup plus étendu. Y’a des néons, des écrans et des gens partout. Comme la nuit est tombée, ça donne une visite qui en fout plein les mirettes. Y’a plein de magasins, et ils vendent ENCORE DES CAGOULES. ARG J’EN VEUX !! Mais bon, allez, aujourd’hui je suis raisonnable.

img_20161225_181953
Au Japon même les chevaux portent des burkinis et personne n’en fait tout un plat

Comme on est méga claqués et qu’on croise un cinéma, on se dit que ça pourrait être cool d’aller se mater le nouveau Star Wars, mais en checkant la programmation, on sait pas s’il passe en version doublée ou en VOST, donc on va pas prendre le risque. Dommage, il passe en Imax sa race (il paraît que c’est bien perso on peut me diffuser du divX dégueu au cinéma je suis pas sûr de voir la différence)

Bon allez, il est l’heure de rentrer à la maison, on est bien fatigués, ce soir le repas ça sera konbini et puis c’est marre.

PS : Au fait, à Harajuku on a croisé une frise des différentes modes au fil des ans… En exclusivité totale, je vous montre le LOOK FASHION DE 2017 (à droite sur la photo)

img_20161225_143915_1

Publicités

14 commentaires

  1. Hey 30 minutes de route c’est rien du touuuut, j’ai parcouru Tokyo en long et en large !! Odaiba à Chiba, 20 km/4h de marche EASY :p

    Après j’suis un peu fou, pour économiser (et flemme de recharger ma Suica) j’ai préféré marcher histoire de découvrir des trucs hors des sentiers battus. Je suis tombé totalement par hasard sur la Skytree (de nuit, illuminations éteintes, orientation yolo). C’était cool !

    Profite bien de ton séjour 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Après 3 semaines au Japon le SEUL êt UNIQUE endroit où j’ai trouvé des cartes postales c’est dans les boutiques devant le temple d’Assakusa 😉
    Êt si tu veux des bons plans Miam miam lève le doigt !

    J'aime

  3. P.S. Pour les cartes postales je te conseille l’énorme centre commercial Yodobashi-Akiba, au 3e étage j’y ai trouvé de magnifiques cartes (dont un lot Hello Kitty avec différents paysages). Suffit de bien chercher 🙂

    J'aime

  4. Merci de me refaire vivre mes 2 voyages 🙂 si tu as besoin d’infos ou de bons plans hésite pas mais je penses que Benji doit bien connaître aussi !
    Pour des cadeaux hésite pas à aller chez DAISO c’est un 100yen shop, papeterie, souvenir, ustensiles de cuisine en tout genre, de la bouffe un truc de dingue se magasin!!! (et le must les chaussons moche ouvert comme j’aime)

    J'aime

  5. T’as goûté les « melon pan » ? Un youtubeur assez célèbre (lucasstv) a souvent dit que c’était une tuerie. Moi je trouve ça assez basique. Après j’ai pas goûté un « melon pan » japonais, je l’avais acheté dans une boulangerie à Paris.

    J'aime

Lâche tes com's

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s