USA Epilogue : retour en France

Nuit agitée, réveil toutes les deux heures, le classique de mes sommeils angoissés. Je me lève à 8h pas vraiment reposé, et assez fébrile. Bouclage des valises, on check ses poches plusieurs fois : portable dans la poche droite, lecteur mp3 dans la gauche, portefeuille et passeport dans les poches intérieures de ma veste. Je suis paré.

Anya a la gentillesse de me conduire à l’aéroport, ce qui m’évite de me replonger dans le système de bus un brin compliqué et d’être déposé pile au bon terminal. On se fait la bise et elle me promet que sur ma « référence couchsurfing » elle n’indiquera pas que je mange ma pizza avec des couverts (une honte aux USA.)

Il est 9h30, et comme mon avion n’est qu’à 13h30, je suis le premier arrivé dans la file pour m’enregistrer, file qui n’est d’ailleurs même pas ouverte. J’attends patiemment, l’esprit encore un peu dans le vague, quand tout à coup, une armée de français débarque. Et des français pas très discrets : « Hé, on est les premiers arrivés ! On s’ra ptet les premiers à décoller, ha ha ! » « Bon, ça ouvre quand les guichets là ? » « Ah, tiens, les v’la, pas trop tôt ! Ouh dis donc y z’ont l’air motivés tiens ! » Je mets mes écouteurs.

Entre l’enregistrement, la vérification du bagage à main et le vadrouillage dans les boutiques de l’aéroport hors de prix pour trouver des derniers trucs à ramener, finalement, j’ai de quoi m’occuper pendant ces 4 heures qui filent assez vite. Je m’achète le magasine « Mental Floss », c’est également un site que j’aime beaucoup et que je conseille à tous les gens qui souhaitent un peu de lecture motivante en anglais. C’est en gros une sorte de Topito mais en plus enrichissant; ils font des tops genre « 10 inventors who regretted their creations » ou « 20 brilliant anglo-saxon words » en plus d’articles qui répondent à des questions qu’on peut se poser : « Why is LA traffic so awful ? » « What’s the difference between caramel, toffee and butterscotch ? » Je vous conseille vivement de vous abonner à leur page Facebook, pour ma part c’est une lecture quotidienne.

Pendant la dernière heure d’attente, je connecte mon PC au Wi-Fi de l’aéroport et tombe sur LDF qui décide de dessiner en direct un rêve que j’ai fait la nuit-même : je retournais en Road Trip, mais cette fois, accompagné du youtubeur InThePanda. Ca m’a bien occupé de le voir dessiner, et le résultat final est assez badass !

11872015_1043504352328167_2217932901014696084_o
Ca doit être moins confortable de dormir sur un cheval que dans une Ford Escape, cela dit.

Alors que je me suis tapé un bon sandwich au rosbeef dans l’aéroport avant le décollage, on nous sert un plateau repas au bout d’une heure de vol, alors bon, comme faut pas gâcher, j’tape dedans… et m’endors direct. Il n’est pourtant que 11h du matin, mais faut croire qu’une sieste était de rigueur; à mon réveil, mon plateau repas a disparu et j’essuie un peu de bave de ma barbe.

Le vol passe beaucoup plus lentement que celui de l’aller : l’avion semble assez ancien, donc pas de tablette pour s’occuper ou de prise pour brancher ses appareils. J’utilise mon PC portable pour mater deux épisodes de True Detective avant que la batterie ne rende l’âme, et je me retrouve face au Temps pendant les 7 dernières heures, sans savoir comment me tenir. Être vaguement couché me fait mal au dos, mais me tenir droit me fatigue, alors je colle ma tête contre le hublot mais je change d’avis 3 secondes plus tard, et ne cesse finalement de gigoter. L’atterrissage est donc une vraie libération.

Mais à peine sorti de l’avion, la réalité me gobe en moins de deux : adieu les grands espaces américains, rien qu’à Charles De Gaulle, tout semble étroit, on se marche dessus, on se bouscule, on manque de place. Le RER B tout sombre pour lequel il faut raquer 10€ pour se rendre à Paris n’arrange rien, et le métro dans lequel tu sens que t’as pas ta place dès que t’as une valise, c’est pas mieux. Une chaleur moite rend tout ça bien poisseux, les murs sont crades, tout est bouffé par la moisissure et tu te souviens immédiatement pourquoi tu voulais t’éloigner de cette ville rance et de ses visages mornes. Un petit coup de Fuzati dans les oreilles histoire de bien coller à l’ambiance.

Et les étoiles entre elles me disent que tu n’es rien : tu ne brilleras pas après ta mort puisque tu vis déjà éteint.

J’arrive dans le 11ème pour aller voir ma sœur et surtout récupérer ma petite Clio qu’elle gardait en mon absence. Elle me demande comment mon voyage s’est passé (ma soeur, pas la Clio), alors qu’elle lit le blog (coucou soeurette), c’est pas très logique tout ça. Bon, comme je suis gentil, je daigne lui parler de tout ça, en échange d’un bon coup à boire. Après une petite demie-heure de papotages, je la laisse travailler un peu, histoire qu’elle passe pas pour une fonctionnaire non plus.

Je descends dans le parking, et là, je vois bien dans les phares éteints de ma chère Clio qu’elle sent sur moi le parfum d’une autre voiture. J’ai beau lui dire qu’avec elle, j’ai parcouru plus de 60 000 kilomètres et que les 10 000 passés en compagnie de Fordouille sont bien risibles, mais non, elle sait, elle sent que nous avons passé des nuits torrides ensemble, et se venge en me faisant bien galérer au démarrage : bordel, c’est vrai qu’une voiture à boîte manuelle, ça se conduit aussi avec le pied gauche. Pas si évident. A chaque feu rouge, je flippe de caler, les rues me paraissent bien étroites et comme aux USA les priorités à droite n’existent pas, je flippe de me faire percuter et me dis que ça serait quand même con de clamser maintenant. Le créneau en bas de chez moi n’est pas évident non plus, vu que là-bas ils ont des voitures grand format, les places pour se garer son également plutôt énormes, et j’avais une caméra de recul. Tant que je pète pas un pneu, c’est bon signe.

Une fois revenu chez moi, machinalement, je pose mon sac et allume mon PC, ma petite routine d’après les cours revient déjà, et ces souvenirs de mon voyage me paraissent venus d’un autre monde. Peu à peu, ces souvenirs ne seront plus que des images, et je me demandes si après tout, ce n’est pas pour cela que j’ai écrit pendant ces 31 jours, moins pour communiquer que pour m’ancrer dans ce récit, me fournir la preuve à moi-même que j’ai bel et bien vécu tout cela, une fois que le quotidien aura repris le dessus.

Back to basics.
Back to basics.

Et hop, voici donc la fin d’un mois un peu particulier dans ma vie. J’sais pas si j’suis un homme changé, si je vais aborder la vie différemment, mais j’ai vu plein de belles choses, rencontré plein de belles personnes et écrit un peu, ce qui est déjà pas mal.

Vous avez été un lectorat très régulier, ce qui m’a beaucoup étonné : j’étais persuadé qu’après les premiers jours, votre intérêt allait décliner… mais non, en moyenne, 2500 personnes venaient ici suivre mon périple. Ce blog n’a eu aucun écho sur aucun site, il s’agissait donc bien des même 2500 personnes qui se connectaient chaque jour, ce qui est très gratifiant. Il me semble que la régularité traduit un réel intérêt, chose qui m’étonne encore plus parce qu’il ne me semble pas avoir vécu des choses si palpitantes, mais bon c’est pas déplaisant !

visiteurs
C’est la barre bleue foncée qui représente les visiteurs uniques.

Ecrire les articles était une gymnastique mentale quotidienne : qu’est-ce que je dois garder ma journée ? Comment rendre en mots la beauté des paysages ? Comment partager son ressenti ? ET COMMENT TROUVER UN PUTAIN DE HOT-SPOT WIFI ? Mais chaque matin, cet effort était récompensé par de forts choupis commentaires. D’ailleurs j’aime bien les commentaires qui commencent par « D’habitude je commente jamais mais… », et comme là c’est le tout dernier article, ceux qui n’ont pas encore commenté (vous êtes bien 2400 à être restés silencieux, je vous vois !), c’est le moment 😀

On m’a posé pas mal de questions concernant mon budget et mes playlist, donc dans les jours qui viennent, je ferai deux articles supplémentaire à ce sujet.

J’ai quelques projets d’écriture pour la rentrée : Partenaires Particulières va reprendre et arriver à sa conclusion, j’ai un projet de BD rigolote avec un gros site mais c’est pas encore concrétisé donc j’en parlerai vraiment une fois que ce sera sûr. Avec l’aide de mes bestah Claire et Nolwen, nous allons publier un roman que j’ai écrit il y a plusieurs années et qu’on a un peu retravaillé depuis. On va faire ça en autoédition: en e-book mais aussi en vrai livre avec du papier et tout.

C’est un roman assez noir et court, ça s’appelle « Point Final », l’histoire d’un père de famille qui se fait passer pour mort pour observer les réactions de ses proches. Ouais c’est pas funky. On vous donnera plus d’infos quand Claire se décidera à bosser (coucou Claire ❤ ) mais ça serait cool d’avoir une petite idée du nombre de personnes que ça intéresserait d’acheter un tel bouquin. Le prix serait raisonnable évidemment (genre je table sur 3€ pour l’e-book et pour le livre papier c’est plus compliqué, mais j’aimerais que le grand max soit 8€) et si ça vous botte, envoyez-moi un ptit mail ici : msieurleprof@gmail.com , vous mettez « AH CA OUI J’ACHETE » en objet comme ça j’aurai l’impression que Chris Marques Jean Marc Généreux (désolé les puristes je suis pas un pro) me spamme de mail.

Un petit extrait ? Bon, d’accord, mais c’est bien parce que c’est vous.

extrait

EDIT : il est désormais disponible en librairie et sur amazon, genre ici https://www.amazon.fr/Point-final-William-Lafleur/dp/2749929512/

Allez, zou, c’est pas tout, mais j’ai assez écrit, il est temps pour moi de glander un peu. Mon objectif du jour est ne de pas m’endormir avant 20h, histoire de pas être trop déglingué par le jet-lag. Pas évident.

Merci à tous de m’avoir lu, de m’avoir écrit, de m’avoir fait part de votre envie de voyager, d’écouter tel artiste ou de lire tel bouquin que j’ai mentionné, ça me fait vraiment plaisir. J’suis pas un type très aventureux, les 3/4 de l’année je sors pas de ma chambre, alors dites-vous que si un type timide et casanier comme moi a pu faire un trip de ce genre, vous en êtes clairement capable !

La bise.

-William

PS : Oh, et si je devais choisir une musique de fin pour ce voyage, ce serait celle-ci.

Pendant tout le jeu/voyage, t’as lutté, t’as un peu galéré, mais t’es récompensé par de chouettes souvenirs quand tu reviens sur tes pas, accompagné par une musique légère un brin nostalgique. J’crois que ça traduit bien l’idée.

PPS : Une fois revenu, j’ai refait ma déco à l’aide de photos imprimées et ça donne ça :

carteusa

 

334 commentaires

  1. J’ai loupé toutes les entrées à partir du jour où je suis moi-même partie me dépayser, moins loin et en compagnie, et je reprends, par l’épilogue. Bizarre ? Pas tant que ça, puisque prendre ce blog à rebours sera certainement aussi plaisant qu’à l’endroit. Merci d’avoir partagé tes pérégrinations, et de l’avoir fait avec Auster en background 🙂

    J'aime

  2. D’habitude je commente jamais mais j’ai beaucoup apprécier suivre tes aventures, ça donne bien envie de partir tout ça !
    Merci bien pour m’avoir fait évader quelques instant du bureau chaque jour 🙂 et bon courage pour la reprise !!

    J'aime

  3. Je fais partis des ses 2400 personnes : « D’habitude je commente jamais mais… » mais puisque c’est la fin de ce voyage, je me sens obligé d’une part parce que je risque de le regretter mais aussi par envie. Je voudrais tout d’abord vous remerciez de m’avoir transporté pendant cet été (qui d’habitude se traduit par bouffer le plus de séries possible en étant enfermer dans ma chambre) même si je lisais vos textes à travers un écran, l’imagination à jouée son rôle ce qui fut formidable, en plus accompagné par vos photos, qui était un réel plaisir le rôle était joué.
    Les attentes de vos récits journaliers ont été un réel plaisir, j’admire votre courage de partir seul, sans en avoir l’habitude, je vous tire mon chapeau.
    Vous nous prouvez que les langues étrangères ne sont pas simplement là pour nous énerver devant notre copies, vous nous montrez à quel point parler une (ou plusieurs) langue(s) peut s’avérer utile, déjà pour voyager en solo comme vous, rencontrer de nouvelles personnes, ou simplement cohabiter dans un autre pays.
    Votre humour fut très agréable à lire, ainsi que vos petits commentaires sur vos problèmes digestifs ceux-là était un pur régal.
    Je pense avoir tout dit. Merci pour ces moments (je vais m’empresser de filer lire « Partenaires Particulières » que je n’avais pas encore commencé)
    Avec toute mon admiration (ce qui est un énorme compliment, puisque je suis du genre à détester ces fonctionnaire de profs qui se plaignent pour un oui ou pour un non, toujours en vacances et à travailler moins de 30h/semaine tout en faisant la gueule.)
    Je vous souhaite bonne chance pour la rentrée, ainsi qu’un jour votre « souhait » d’exercer dans les lycées se réalise. Merci encore.
    Une jeune fille de 18 ans qui espère faire un jour un road trip comme le votre (et qui aurait aimé être tombé sur un professeur tel que vous étant au collège, même si je vous aurait détester sur le coup quelques années après je suis sûr que je vous respecterait pleinement.)

    J'aime

  4. Merci pour ce petit bout de rêve qui entraîne loin de la réalité…
    Excellente plume et mes proches m’ont prise pour une folle à me voir pouffer toute seule devant mon écran !
    De superbes photos aussi…
    Bref, vous m’avez donné envie de partir bien loin !

    J'aime

  5. Je suis en manque (n’y voyez rien de sexuel). Chaque jour je m’accordais un long moment pour vous lire, regarder vos photos et écouter vos musiques. Cela me permettait ainsi de repousser les préparations de cours que je dois faire pour la rentrée (oui je suis une nouvelle arrivante dans la grande famille de l’éducation nationale sisi tmtc!)

    Bref, j’espère vous lire de nouveau (pourquoi pas acheter votre futur livre!)

    Une fervente lectrice 😉

    PS: on a déjà dû vous le dire mais BORDEL POURQUOI VOUS ETIEZ PAS PROF DANS MON COLLEGE/LYCEE?????!!!

    J'aime

  6. Hé ! Moi aussi je fait parti du gang des 2400 personnes ! Du coup je lâche mon com pour le plaisir et le tiens Wiwi !

    Franchement ton petit road-trip (pas si petit que ça en fait) m’a bien fait envier donc maintenant j’aimerais bien me faire la côte ouest quand je serais un pitit peu plus grand. (bin oui j’avoue je suis encore un gamin de 15ans mais bon faut bien des gens de tout âges, non ?)

    Je te suis depuis quelques temps (ptete 1-2 ans) sur Twitter, sur ton ask, ton Facebook, et histoire de faire encore plus stalker sur PartenairesParticulières aussi. Faut dire que je kiffe bien ton style en matière d’humour ou d’écriture. Et là avec ce blog en plus que ça m’a donné envie de voyager, j’ai tellement SURkiffé ton écriture que ça m’a donné envie d’écrire moi aussi mon blog histoire de m’entrainer à écrire pour publier un livre beaucoup plus tard (après mes études et tout quoi). Faut dire que en tant que grand cinéaste, j’écris aussi des scénar’ que je tourne après. Mais bon trêve de ma vie, merci pour tout Willy !

    Ajanos

    J'aime

  7. Eh bien, ce périple de fou! Tu es vachement courageux d’avoir accompli tout ça, respect. Ce récit est vraiment authentique, on a l’impression de voyager avec toi… Il faudrait vraiment que je fasse quelque chose dans ce goût-là un jour^^

    Bonne continuation pour de futurs projets alors! Merci 🙂

    J'aime

  8. D’habitude je ne commente jamais mais aprés avoir passé 3 jours non stop sur ton blog à lire chaque article… Je rêve de faire la même chose (mais pas seule car je suis une trouillarde et que ça fait rêver aussi mon copain)
    Merci pour les éclats de rire, les jolies photos et les supers récits ! J’espère que ta rentrée scolaire aura un goût moins amère grâce à tout ça ! Merci 🙂

    J'aime

  9. J’ai du faire une pause fortuite dans la lecture de ton périple, mais je viens de tout rattraper aujourd’hui.
    Puis j’me suis dit qu’il fallait bien que je commente un peu cette histoire !
    J’ai pris un plaisir FOU à te lire, j’aime énormément ta plume, on ne se lasse pas de te lire. Et chaque fin de chapitre, HOP YOUHOU on est super content de trouver le suivant.
    J’admire ton courage de partir seul faire cette aventure, de gérer un budget, d’aller vers l’inconnu. J’admire tout ça d’autant plus que je sais que je ne serais pas capable de partir seule (hé oui ce n’est pas donné à tout le monde !).
    Tes photos qui illustrent ton séjour sont superbes, elles donnent encore plus de profondeur à ton récit.
    Je ne vais pas continuer à t’over complimenter (même si je pourrais le faire pendant encore une centaine de lignes…).
    Je suis mélancolique comme après la fin d’une super série, d’un bon film ultra prenant, ou d’un super bouquin ! Merci d’avoir pris le temps de poster ton journal de bord, tes sentiments, tes déboires.
    Bonne rentrée scolaire à toi !
    Et au plaisir de continuer à te lire 🙂 (d’ailleurs les premières lignes de « L’Homme Mort » me plaisent déjà…)

    J'aime

  10. Bon alors après être tombée sur le blog un peu tard (il y a 3 jours), j’ai fonctionné comme avec une série avec laquelle tu n’as pas besoin d’attendre une semaine avant le prochain épisode, j’ai fait du binge reading. En 2 nuits et 1 après-midi pluvieux, j’ai tout bouclé. Tout bouclé malgré la petite voix qui me disait « arrête de lire et dors, tu vas jamais reprendre le bon rythme » (OWI, en vacances depuis 2 mois aussi, les profs des écoles te lisent (du moins, moi j’te lis) éducation nationale RPZ !). Donc bref, j’ai pas écouté la petite voix et j’ai tout lu et c’était super, comme un bon bouquin j’arrivais pas à arrêter ma lecture, et maintenant que c’est fini je suis un peu triste de n’avoir plus rien à lire. J’ai adoré, tout de A à Z, l’idée folle du roadtrip en solo, ta manière de raconter et ces différents styles auxquels j’ai vraiment accroché, entre les moments où je me marrais toute seule, ceux où ta plume m’emmenait dans cette espèce de mélancolie-spleen-questions existentielles sur la vie, ces instants où la lecture m’a transportée, et puis ces passages de trip étrange. C’était super top, je me connais maintenant je vais en parler à tous ce que je croise, et je suis sûre que comme après un bouquin ou un film qui m’a vraiment marquée, je vais repenser à tout ce que tu as raconté…
    Merci pour ce blog, quelle bonne idée !
    Bonne dernière semaine snif snif de vacances !

    J'aime

  11. Bon j’annonce que j’vais pas faire dans l’originalité, mais vu que je fais parti des 2400 silencieux habituels je suis pas forcément très doué pour ce style de message (mes 16 ans et mon expression écrite minable n’arrangent pas les choses mais chut ça faut pas le dire) ! Je tenais à te remercier pour nous nous avoir fait voyager à travers ce blog. J’ai vraiment accroché, comme rarement d’ailleurs, j’adore particulièrement la manière dont tu écris et aborde certains sujets, lieux ou moments ! Le récit de ton voyage m’a vraiment donné envie de partir à l’aventure, de profiter de la vie quoi, de me bouger et de sortir de la routine. Respect pour ce roadtrip en tout cas, merci encore d’avoir pris le temps d’écrire chaque jour un article, c’était vraiment génial !

    Bon courage pour la suite !

    J'aime

  12. Hello!
    comme beaucoup, je commente rarement, mais je lis tout. J’ai découvert ton périple un peu par hasard (et seulement début aout) au fil de mes navigations quotidiennes entre tentatives de préparation de cours (qui ne sont pas prêts, of course), bavardages sur forum, et planification d’un voyage, moins ambitieux que le tien (la Bretagne pour quelques jours), et qui ne s’est pas fait à cause d’un garagiste me semble-t-il peu scrupuleux (bon, on est tout de même partis trois jours voir la famille, mais ce n’est pas pareil).
    Mais voilà. en lisant tes textes et en écoutant tes musiques, tu réussis à nous faire voyager un peu. et terminer aujourd’hui la lecture de ce blog, à la veille de ma pré-rentrée, ça permet un peu de mettre un terme heureux à ces vacances.
    Un road-trip dans le genre m’a toujours tenté, mais à présent que la famille va s’agrandir (bon, c’est le ventre qui s’agrandit surtout pour l’instant), on ne partira pas tout de suite, et surtout pas tout seuls.
    il faut un sacré courage pour entreprendre ce genre de voyage. Je frissonnais de lire que tu dormais sur des parkings dans ta voiture.
    Mais à côté de ça, quels souvenirs, quelles images tu garderas de tout ça. Et le jour où enfin tu auras une classe de lycée tant convoité (oui, le collège c’est un enfer par bien des aspects – que j’ai quitté d’ailleurs, mais pour des plus petits), je te souhaite d’avoir des élèves attentifs et ouverts avec qui partager tout ça .

    Encore merci pour ce voyage…
    Et je te retrouverai sur twitter, ou comme souvent, je lis, mais ne participe que très (trop) peu.

    J'aime

  13. Allez, vu que c’est demandé, petit commentaire pour le dernier article
    Merci d’avoir fait partager tout ces moments, franchement j’ai vraiment aimé ta façon de raconter les choses, ça m’a vraiment moi aussi fait voyager, merci.
    La je me sens comme quand tu finis une bonne série: tu te dis « putain c’était vraiment cool, qu’est ce que je vais faire maintenant? »
    Grosses bises

    J'aime

  14. Salut, Will.
    Tout d’abord j’tenais à te remercier pour tout ça. Ça a été un vrai plaisir de s’évader l’espace de quelques minutes par jour de bon matin (je viens seulement de finir les derniers jours, my bad) et ça m’a fait beaucoup de bien. Je suis une de tes lectrices qui t’a suivi en silence (tout comme sur PP et même ask/twitter) mais je ressentais le besoin de poster un énième commentaire pour le final qui finira par se noyer au milieu des autres mais, soit. J’espère un jour avoir le cran d’accomplir ce que tu as réussi à faire, je n’ose même pas imaginer les sensations quand j’ai déjà des rêves plein la tête en te lisant. Je crains de paraphraser je vais donc m’arrêter là. Merci par ailleurs pour les petites découvertes par-ci par-là, des musiques, le bouquin d’Auster que je me suis empressée d’acheter (je vais de ce pas le lire). Je n’sais pas quoi dire d’autre que merci, de nous avoir donné autant que tu t’es fait plaisir.

    Je compte sûrement acheter ton e-book dès que j’aurais un peu plus d’argent hein

    A plus !

    une lectrice fantôme que tu ne reverras jamais plus.

    J'aime

  15. Hello !
    J’ai découvert ton blog par hasard sur Twitter car quelqu’un le conseillait pour une personne souhaitant faire un roadtrip. Je dois dire que j’aurais aimé pouvoir le suivre en direct mais je ne l’ai découvert qu’il y a quelques jours et je l’ai littéralement dévoré. J’aime beaucoup ta manière d’écrire, tu as vraiment fait un très beau voyage. Nous avons d’ailleurs été à San Francisco à quelques jours d’écart puisque j’ai aussi fait un roadtrip bien plus modeste au mois d’août. Du coup maintenant je me rabats sur Partenaires Particulières que je viens de découvrir :p

    J'aime

  16. Bon normalement je commente pas toussa toussa mais là je me devais de le faire ! J’ai lu tout le blog d’une traite, c’est impressionnant cette aventure ! Ton humour et tes instants lyriques m’ont fait rêver et bien rire ! (Dédicace toute particulière à Moon Palace, que j’ai étudié en fac d’anglais !)
    J’espère que cette petite escapade radicale t’as fait du bien et je croise les doigts pour que Najat te donne enfin le poste que tu mérites !

    J'aime

  17. Voilà,je crois que j’ai tout lu … j’aurais pas dû … maintenant je suis connectée sur Kayak.fr pour tenter de trouver LE billet le moins cher et pouvoir filer à l’ouest cet été …

    J'aime

  18. Salut ! Bon je sais que j’arrive après la guerre mais bon un commentaire s’impose ….
    Je sais pas ce que j’ai préféré dans ton blog parce que entre tes choix musicaux, tes récit, tes rencontres, tes trois phobies (mdr c’est vrai qu’il est flippant ce Magloire) et ta jolie collection de lunettes (est ce que tu vas vraiment toutes les portées ?) le choix est très difficile !
    Non je sais je pense que ce que je préfère c’est ton humour le récit serai beaucoup moins amusant sinon !
    Bref continu à écrire on adore ! =)

    J'aime

  19. Cher Wiwi,

    J’ai découvert ton blog, au détour de l’internet, parce que moi aussi j’ai envie de me dire : « Bon j’me casse ». (Du coup, je choisirai une autre tournure, promis). J’ai envie d’ailleurs et en farfouillant je suis tombée sur ton blog. J’y suis depuis 3j, j’ai avalé ton journal de bord, j’ai ri, j’ai admiré tes paysages, j’ai pris plaisir à écouter tes musiques et j’ai même pris des notes sur les bouquins à lire.

    Je reste toutefois sur ma fin, comme pour un bon bouquin. J’ai envie que ça continue…

    Je tenais à te dire tout simplement merci. Merci de m’avoir emmenée avec toi en voyage ! Merci pour les adresses, les astuces et le rêve d’un road trip !

    La bise

    Marie

    J'aime

  20. Bon je lis ton blog genre 5 mois après mais, malgré que ma batterie se vide assez vite en te lisant, je voulais te remercier de nous faire partager cette aventure que je n’aurais jamais la chance de faire. Ça m’a fait voyager tout en restant dans mon lit, quoi de mieux ?
    Allez, pleins de bonnes choses pour toi et, bonne année tiens.

    J'aime

  21. Hello! Lundi difficile après un weekend crevant et n’ayant aucune motivation à travailler (oui c’est mal, non je ne culpabilise pas) j’ai décidé d’errer sur le net et suis tombée sur ce blog, au hasard d’un de tes post sur Facebook. J’ai adoré cette lecture commencée en milieu de matinée et tout juste terminée! Merci tu m’as permis d’occuper ma journée d’une façon bien plus intéressante que prévue! Et merci pour ces musiques, idées de lecture et ce récit qui renforce mon envie d’un road trip dans l’ouest et qui fait écho à mes propres expériences américaines pour avoir la chance les vivre tous les jours 😉

    J'aime

  22. Bon bah voilà, j’ai fini la lecture du blog… Snif ! Merci en tout cas pour ce partage de ton expérience. Ça fait des années que j’en rêve, mais j’attends encore un peu d’avoir fini mes études et d’avoir le budget pour ! En tout cas, ce blog a été pour moi une grosse source de divertissement : tous les soirs, depuis environ 2 semaines après avoir bossé sur mon mémoire toute la journée, je lisais un ou deux articles. Ça me vidait la tête, et ça me faisait rêver, c’était exactement ce dont j’avais besoin ! Ton voyage est fini, j’ai pratiquement fini mon mémoire… La roue tourne. En tout cas, merci pour tes images, tes réflexions internes (si si, je t’assure, elles sont hyper intéressantes !) et ton humour. Tu te dis être un gars un peu bizarre, mais clairement, vu le succès qu’ont tes différents comptes sur Internet, les gens apprécient cette « bizarrerie ». Après tout, c’est quoi être normal ? Pourquoi faudrait-il se fondre dans un moule et devenir comme tout le monde ? Au plaisir de te relire ! 😉

    J'aime

  23. D’habitude je commente jamais mais puisque c’était si gentiment demandé..Voilà!! Euuh j’ai adoré cette aventure franchement, j’aurai aimé tomber sur ce blog l’année dernière mais contente de le lire enfin… Je pense que maintenant il y plus que 2500 personnes qui vous lisent (moi j’en ai parlé à trois personnes :p), en commentaire seulement y en aura plus c’est sur, vous êtes une petite célébrité maintenant, ça prouve que votre travail viens du cœur… J’adore votre écriture on se sent vraiment en votre compagnie à chaque étape du voyage, avec la musique qu’il faut là ou il faut, une note d’humour, du langage parlé, des fautes d’orthographe, des questions existentielles, tout ce qu’on aime, c’est juste magique! Ça me donne vraiment envie de faire un road trip tout ça!!
    Ps: une grand fan de Breaking Bad, « Nice taste Bro! »

    J'aime

  24. Et un commentaire de plus!
    Je dirais bien la même chose que tous les autres.
    Je me contenterai d’être simple et efficace:
    Ton blog était super cool à lire, j’adore ton style!
    Il faut dire aussi que cette aventure était haute en couleurs (c’est ça qu’est bon), avec de très belles photos qui j’en suis sûre sont mille fois moins belles que la réalité.
    Bonne continuation

    J'aime

  25. J’avais commencé à lire je crois, car ça me rappelait vaguement quelque chose quand j’ai (re)commencé à lire le blog. Ca me donne envie de repartir en vacances seule, j’aime bien aussi.
    Je ne sais pas trop ce que raconte les autres commentaires, mais au cas où je vais poser ma question quand même.
    Aujourd’hui, qu’est-ce qu’il te reste de ce voyage? Tu y repenses de quelle manière? Ou bien, est-ce que le voyage se rappelle à toi, par exemple quand tu sens que tu as besoin d’un grand bol de liberté, d’une impression de grandeur et de vertige avec un soupçon d’excitation, et que d’un coup tu re-ressens toutes ces sensations en fermant les yeux?

    La bise, et vivement le prochain voyage 🙂

    J'aime

    • Bonsoir ! Ma foi, il me semble que je réponds à pas mal de ces questions dans l’article « 1 an plus tard »

      En gros ce voyage n’a pas fait de moi un « nouvel homme » comme on peut le voir dans les films, mais il a fait partie d’une série d’événements qui m’ont aidé à un peu évoluer et un peu sortir de ma bulle.

      Quand j’y repense, j’ai plein de souvenirs super positifs qui me reviennent en tête, mais je crois que ce qui me manque le plus, c’est la route à perte de vue, le fait d’être seul au milieu de nulle part, cette impression de liberté. Ouais, j’arrive à retrouver tout ça en fermant les yeux, et j’me dis « c’est quand que je remets ça ? »

      J'aime

  26. Salut Wiwi,
    J’ai découvert ce blog après un post que tu as mis sur ta page Facebook, j’avais déjà beaucoup apprécié Partenaires Particulières mais je ne connaissais pas celui-ci. Et pour moi il a une résonance toute particulière puisque j’ai fait un road trip de 3 mois aux États-Unis en 2013 qui ressemblait très fort au tien (à part que j’ai traversé 33 états but who’s counting) : des routes à perte de vue, du couchsurfing, de la solitude, des rencontres éphémères, de la bonne musique et de la malbouffe.
    Je voulais te remercier de m’avoir fait découvrir ton voyage et en même temps m’avoir fait revivre le mien.
    Si jamais tu trouves le temps dans tes lectures infinies, j’ai aussi écrit un blog tous les jours : https://www.tumblr.com/blog/thegaux
    Des bisous

    J'aime

  27. D’habitude je ne commente pas mais en fait si. Merci pour ce beau voyage que j’ai découvert en décalage et avec bonheur cet été (ouais c’est dur pour un prof de s’occuper en juillet). Mieux, ça a relancé mon projet de roadtrip solo que je me traîne depuis 15 ans. Donc encore merci.

    J'aime

  28. D’habitude je ne commente jamais, car mes réponses sont toujours trop longues et je finis par les effacer. J’ai suivi en 2015, pendant ma 1ère grossesse, ton périple. Jours après jours, j’attendais cette publication avec impatience. Aujourd’hui, je relis ce récit depuis le début et je rêve de partir aussi un jour. Dans quelques années sans doutes, que mes deux filles en profitent. En tout cas, merci. J’espère que trois ans après ce voyage reste encore vivace en toi.

    J'aime

Lâche tes com's

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s