USA Jour 30 – Derniers kilomètres

C’est aujourd’hui que je dois rendre ma petite Ford à Los Angeles. Snurfl. Je quitte donc la joyeuse maisonnée de Manu vers 10 heures, après qu’il m’ait dit qu’il faudrait que je revienne pour prendre ma revanche au tarot. Effectivement, il me semble que ce sera nécessaire, question d’honneur.

out-run-screen1Je mets un peu de poési pure a la sauce thiefaine pour entamer mon dernier voyage, et je longe la côte en direction du sud. Avec la route assez large, les palmiers qui se font de plus en plus fréquents et la vue constante sur la mer, j’ai l’impression de me retrouver dans Outrun. Je suis toujours aussi étonné d’avoir apprécié conduire jusqu’au bout : j’étais persuadé qu’au bout d’une semaine ça me gonflerait et que je finirai par rester dans un coin juste par flemme de conduire plus, mais non, j’ai tenu le rythme et ai apprécié découvrir chaque nouveau décor. Jusqu’à présent le simple fait de faire Paris – Lorient m’épuisait d’avance, et je me demande si avec ma petite centaine d’heures dans les pattes, je me sentirai plus d’attaque pour conduire en France.

IMG_20150807_141438Ces derniers kilomètres sont aussi bordés de collines dont l’herbe a été dorée par le soleil, avec quelques arbres qui résistent encore et toujours à l’envahisseur ultra-violet, c’est plutôt sympa.

 

 

 

IMG_20150807_143840
Et là le mec me dit « Mais William, tu dérailles ! » (des rails)

Je me fais un petit arrêt au Carls Jr que j’avais bien kiffé, et comme j’ai envie de voyager pénard, je prends même le temps de me garer à l’ombre, hé ouais. Mais le temps que je fasse ça, WHAT IS THE FUCK, il y a un bus ENTIER de chinois qui débarque dans le fast food et commence à faire la queue, et ils captent que dalle, mettent 3/4 d’heures à commander, parfois leur carte ne passe pas, aaaarg, faut qu’on parle, MON CORPS EST EN PLEINE CROISSANCE, IL ME FAUT MES BURGERS, MES BURRRRRRGEEEEEERS.

Tiens William calme toi maintenant stp
Tiens William calme toi maintenant stp

Je reprends la route, ragaillardi, et ouais, de tout ce que j’ai pu tester c’est clairement la meilleure chaîne de fast-food question goût. En plus les coquinous te mettent des onion rings dans le burger, pas mal !

A partir de Santa Barbara, ça commence à bouchonner et je mets deux heures de plus que prévu pour arriver à destination. Ma foi, ça me permet de faire durer les adieux avec Fordinette plus longtemps, et aussi de profiter de ses enceintes qui donnent un bon son.

IMG_20150807_181655Une fois à Los Angeles, je fais le plein (il faut rendre la voiture avec le plein sinon, même s’il reste la moitié de l’essence, ils considèrent qu’elle est vide et te facture un plein avec l’essence à 10$ le gallon au lieu du prix habituel, genre 3$, NICE) et je remarque qu’il me reste que 25$ en tout… il faudra que je me trouve une banque, tiens.

A la station service, j’en profite pour vider totalement ma caisse et tout mettre dans ma valise et mon sac à dos, et c’est une sorte de Tetris en mode very hard, je tasse tout ce que je peux mais dois me séparer de quelques paires de chaussettes et de mes glacières péraves pour que tout rentre. 9 paires de lunettes à ranger dans un sac à dos, c’est folklo.

IMG_20150807_183628J’ai aussi un gros problème de logistique, parce que jusqu’à présent, je vidais mon porte-monnaie dans le porte-verre quand j’avais trop de pièces, mais au bout d’un mois, ça commence à faire… J’ai absolument rien pour les ranger et les balance finalement en vrac dans mon sac, et j’ai l’impression d’être un joueur de maracas quand je marche avec.

Je la dépose chez Avis sans encombre, le mec fait le tour de la bagnole, ne semble pas remarquer les rayures à l’arrière, phew ! Il m’imprime mon ticket, et hop, au revoir Fordouille ! Mon dos gardera à jamais la trace de nos nuits torrides, et ses sièges garderont ma suintance en eux. Nous sommes liés à jamais. D’après le ticket de caisse, j’ai conduit 5912 miles avec, soit 9514 kilomètres en 29 jours. Pas mal :c

30 secondes après l’avoir quittée, je la regrette déjà : pendant ces 29 jours, c’est elle qui portait ma valise et mon sac, et là, me les trimballer à la main et sur le dos, c’est pas quelque chose qui me manquait. Je me suis trouvé un petit hôtel, mais il est à 3,5 miles de là où je me trouve, et marche avec tout ce bardas serait bien trop long et fatigant. Arg, j’ai l’impression de revivre mon arrivée à Los Angeles il y a un mois, tiens.

A ce moment là, j’ai une idée de génie : puisque maintenant j’ai le net, j’ai qu’à prendre un Uber, tiens ! Mais j’ai cramé mon forfait, et impossible de télécharger l’appli, alors je vais squatter un Burger King pas loin. Le même Burger King où j’étais allé le tout premier jour, quand j’avais des problèmes avec ma banque. Souvenirs souvenirs… Manque de bol, le débit là-bas est également ultra pourri, et au bout de 5 minutes à zoner devant la porte d’entrée, j’en suScreenshots_2015-08-07-19-08-08is là :

Bon. Tant pis, on va prendre un taxi. Il y a un hôtel en face et j’en trouve un rapidement : le chauffeur est japonais, a un très fort accent et ne comprend pas tout ce que je dis, je lui montre donc l’adresse sur mon téléphone, et je vois que l’adresse qu’il note n’est pas la bonne. C’est bien parti.

Une fois dans le taxi et le compteur allumé, je me souviens qu’il ne me reste plus que 25$ en poche, et j’me dis que ça sera large, sauf que ça monte vite ces conneries, et je commence à stresser, à me dire que j’aurai jamais assez de thune pour le payer et que forcément ma carte bleue va à nouveau déconner, le mec va sortir un katana et me forcer à commettre seppuku, déshonoré que je suis à ne pas avoir de quoi le payer (oui, la peur fait surgir en moi les pire clichés qui soient.)

Finalement, on arrive non seulement à la bonne destination (après l’avoir corrigé 3 fois) et en plus la course ne fait « que » 19$, donc je peux le payer et même lui donner un pourboire (quel grand prince). Du coup il porte mes valises jusqu’à l’accueil, totally worth it.

Me voilà donc dans ma chambre d’hôtel, pour mon avant dernière nuit passée sur place. Pas vraiment le temps de me reposer, j’ai deux articles à écrire, ce qui me prend trois bonnes heures. C’pas des vacances, ça, hé. Mais il serait dommage de ne pas réussir à écrire tous les articles, à seulement 2 jours de la fin…

Je n’ai plus que 3 dollars sur moi, et il n’y a pas de banque aux alentours; sans voiture, je me sens pas trop de vadrouiller… tant pis, ce soir, je ne mangerai pas. (cette phrase justifiera certainement le burger de demain)

Du coup, vu que j’ai terminé la boucle, voici le trajet relativement précis que j’ai parcouru pendant mon voyage : https://www.google.com/maps/d/u/0/edit?mid=zx-KPRhy7DbQ.kP6lk5_ox6AE

24 commentaires

  1. Tu t’es reconverti en prof de Maths? Problème du jour:  » il lui restait 25$ en poches. la course du taxi s’élevait à 19$ Pour faire 3,5 miles.mais il a laisse un pourboire et il ne lui reste que 3$.
    Q1: à combien s’élevait le pourboire?
    Q2: Quel est le prix moyen du mile en taxi?
    Q3: quel est le prix moyen du km en taxi?
    Q4: Que peut-on manger avec 3$ dans un Carl Jr?
    Q5 et subsidiaire: Estime à partir de la photo le montant de la ferraille représentée sur la photo et convertis-le en frites.
    Merci, on a le sujet de DNB 2016!

    J'aime

  2. Juste un petit mot pour dire MERCI! Vous avez accompagner tous mes petits dej depuis un mois, j’ai adoré découvrir un nouvel article chaque jour, comme une petite friandise dont on se régale et qu’on essaie de faire durer. Parce que oui, vos articles, même s’ils sont parfois longs et fournis, me paraissent toujours trop courts! Enfin un blog où il y a du fond et de la forme, un supplément de style et un supplément d’âme, pas un truc narcissique et mal écrit à deux balles comme on en voit partout. Au travers de vos écrits on ressent des émotions et c’est ça qui nous rend accro!! Alors merci encore d’avoir partager ce road trip avec nous.

    Aimé par 1 personne

  3. Si même les voitures vous larguent pour un autre conducteur. Triste vie. Bon, au moins elle ne vous aura raquer pour le divorce, c’est déjà ça !

    Bon, bah j’espère que vous savourerez votre dernier burger demain avant de prendre l’avion pour la France.

    J'aime

  4. Dommage, la bonne humeur du matin (avec tes articles) ne sera plus la! Et sinon je serais curieuse de savoir pour combien tu en as eu au total en essence?

    J'aime

  5. Après quelques jours de vacances à Paris sans internet,
    (alors, oui, premièrement il y a des gens qui vont à Paris en vacances (surtout des chinois d’ailleurs) et oui on peut vivre sans internet, mais c’est dur (et oui je fais des parenthèses dans des parenthèses))
    je reviens et rattrape tout mon retard tranquilou, ça fait plein d’articles à lire d’un coup yiha.

    En tout cas, ce fut un blog bien sympa, divertissant, et si tu te dis (ouais je te dis tu, on est sur internet, pour moi c’est une justification) si tu te dis, disais je, que tu n’auras jamais le courage de tout plaquer pour aller vivre ailleurs, dis toi qu’il y en a qui n’auront tout simplement jamais le courage d’entreprendre un tel périple, encore moins seul.
    Sur ce, je te souhaite un bon retour à Paris ! (enfin vu que c’est l’été on se croit plutôt en Asie orientale).

    Au plaisir !

    J'aime

  6. Après nous avoir régalés pendant un mois, je propose que notre Monsieur le Prof nous débriefe sa rentrée scolaire sur ce même ton. Après les tweets, le blog, après le blog, le livre, après le livre, la télé, après la télé, l’oseille, les putes et la coke ! Wiwi, l’avenir t’appartient. Bon retour, mais fais gaffe, tout va te sembler plus petit. Des bises

    J'aime

  7. Après ces quelques jours « normaux » dans une famille, que vois-je ? Le retour du burger ! Je serai curieuse de savoir combien tu en as mangé dans ton aventure ?

    En tout cas, ça sent la fin tout ça ! Elle va me manquer ma lecture de fin d’aprem / du soir (je ne lis pas toujours à la même heure). 😦

    J'aime

  8. J’ai tout lu d’une traite aujourd’hui, faute d’avoir eu le time de tout suivre jour après jour et c’était trocool! J’ai ri du mec que t’as coincé dans les toilettes, du gamin qui s’est fait dessus dans le parc (oui les histoires de caca c’est ça que je retiens, bravo Juliette), j’ai été émue de ton post sur ta soirée d’anniversaire, j’ai réfléchis après ton post sur la mort et pendant ton trip avec le cookie et la barre chocolatée… J’ai découvert plein de musiques (mention spéciale à Roken is Dodelijk), tu m’en as mis plein les mirettes avec tes photos, et maintenant j’ai envie de tout larguer et partir à la conquête du monde avec mon sac! Merci pour ce récit de voyage ❤

    J'aime

  9. Salut !

    Petit commentaire rapide et peut être inutile car je ne sais pas si tu es déjà parti.
    La meilleure chaîne de fast-food c’est FIVE GUYS.
    Lors de mon road trip l’année dernière on faisait jusque 25km aller pour en chopper tellement c’est délicieux 🙂 si tu as le temps FONCE !

    Sinon c’était cool de te lire pendant un mois, ça m’a donnée envie de retourner aux USA.

    Merci !

    J'aime

Lâche tes com's

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s