USA Jour 29 – Pfeiffer Falls

Nouveau petit réveil en douceur, alors que des croissants m’attendent sur la table de la cuisine. Faut avouer que c’est quand même plus à propos que des donuts, de bon matin.

IMG_20150806_204819Je passe une bonne partie de la matinée à jouer avec Valérian à la console, et il faut croire que l’âge me fait rouiller, parce que le petiot de 12 ans me met clairement la misère. Grmbl. J’ai beau avoir conduit plusieurs milliers de kilomètres, ça ne fait pas de moi un expert aux jeux de caisse. Puis mon jeu de prédilection ça reste Smash Bros, d’abord. Entre la débâcle du tarot et celle à la console, je commence à me dire qu’il faudrait ptet que je me remette à jouer aux billes.

L’après-midi, je file un peu au sud en direction du Pfeiffer Big Sur State Park conseillées par Manu. La route pour y aller longe la côte et c’est très sympa, ces sinueux, on passe sur des ponts, il y a un petit côté Need For Speed au truc (sauf que comme d’hab la limitation est de 65mph, ce qui est un peu frustrant)

IMG_20150806_155802Comme Big Sur est un state park et que j’ai pas envie de raquer 10 dollars comme la dernière fois, je fais une petite technique de filou en me garant sur le bas côté, marcher 500 mètres et infiltrer le parc par la forêt. C’est ce que je fais, très fier de moi, et j’ai l’impression d’être un baroudeur (radin), sorte de James Bond version Le Bon Coin.

IMG_20150806_171456Bref, le but de ma venue est de voir la petite cascade de Pfeiffer et les Séquoia. On est accueillis par une tranche de taille somme toute correcte, avec des étiquettes montrant les différentes dates importantes vécues par l’arbre, comme dans La Jetée ou Vertigo, hélas des petits malins les ont arrachées, ont gravé des conneries sur le bois et l’ont même tagué. Je pige pas le délire de venir dans un parc naturel pour faire des trucs aussi cons.

DSCF4598Je fais ma petite grimpette dans les bois, et pour la première fois depuis le début de mon séjour, je croise un truc qui m’avait pas vraiment manqué : des putains de moustiques. L’endroit est vraiment joli, la cascade est chouette et je resterais bien un moment à écouter sa petite musique, mais dès que je m’arrête un instant, bam, j’ai un essaim dont le but premier semble de déloger mes écouteurs pour venir me faire entendre leur BZZ si plaisant. Donc je marche, histoire d’avoir toujours une petite longueur d’avance sur eux.

La vue depuis le sommet de la ptite colline.
La vue depuis le sommet de la ptite colline.

IMG_20150730_201708Je reviens tranquillement et passe par Walmart, car je sais que ce sera la dernière fois que j’aurais l’opportunité de m’y arrêter. Je me choppe un paquet de Payday et de Laffy Taffies pour avoir de quoi me consoler une fois revenu en France ❤ Vu que le fils de Manu est fan de Légo et est passionné par la police, je lui ai trouvé un petit Légo policier, et j’suis passé par un fleuriste histoire de faire un petit bouquet pour les remercier de l’accueil, vu qu’il ne me reste plus de bouteille de Côteaux du Layon… Je croise une batte de baseball à 10$ qui me tente bien, mais j’ai déjà acheté un gant, une balle et un ballon de Football américain et je me demande déjà comment je vais faire rentrer tout ça dans ma valise alors tant pis pour elle. Je me voyais déjà l’agiter frénétiquement en classe, ça aurait été cool.

Une fois revenu, justement, je commence à ranger un peu ma voiture, qui est dans un état assez lamentable. Forcément, en ayant vécu dedans une bonne partie de mon séjour, à l’intérieur, elle ressemble plutôt à une chambre d’ado mal rangée, avec des papiers de bonbons, des tickets de caisse, un ballon, des trucs pour faire de bulles, des fringues dans tous les sens… Je passe une petit demi-heure à remettre tout ça en état, et donne à Manu tous les trucs que je ne pourrais pas ramener en France : sac de couchage, chaise pliante, pare-soleil, etc.

IMG_20150806_225243
« C’est juste une petite improvisation rapide ! »

On attend Françoise, sa femme, qui a des horaires assez variables, qui la mènent parfois à rentrer le soir vers 21 ou 22 heures. Pendant ce temps, Manu, grand fan de bonne bouffe, cuisine un petit quelque chose limite s’en excuse, en m’indiquant bien qu’il ne s’agit que d’une petite improvisation rapide. Pour moi une improvisation rapide c’est quand je fous du fromage râpé sur du pain de mie et que je mets le tout au micro-ondes. Pour lui, c’est faire une tarte aux courgettes et un ragoût de poulet. Nous n’avons pas les mêmes valeurs.

Françoise arrive et nous dînons ensemble, c’est très sympa; la discussion est vive et passe d’un sujet à l’autre assez rapidement, avec toujours autant de vannes qui fusent, et j’sais pas pourquoi d’un coup il leur prend de montrer « Juanita Banana » à Valerian. C’est du fuel pour les cauchemars cette vidéo.

Comme Françoise se lève tôt le lendemain, elle nous laisse Manu et moi avec pour seule compagnie une bouteille de rouge californien qui ma foi m’a permis de voir que non, les vins autres que français ne sont pas forcément nazes ! On discute jusqu’à 2 heures du mat’ de tout et de rien, parler de Partenaires Particulièrs nous amène à parler des rencontres avant les sites de rencontre, avec les tchats et compagnie, qui nous fait parler des zikos qui trichent un peu parce qu’ils ont la côte, puis on dévie sur le fait de vivre à l’étranger : en ai-je envie ? Evidemment, être accueilli par tous ces différents hôtes et avoir un aperçu de leur vie rend un peu jaloux, mais ce courage que Manu a eu, ou que même mon pote Charles-Edouard a eu, de plaquer sa vie en France pour tout recommencer à l’étranger, j’suis pas sûr de l’avoir. Et hop, on parle de ce blog lui-même, de l’effet étrange que ça lui a fait de lire un chapitre qui lui offrait un autre point de vue sur sa journée. C’est vrai que c’est un peu vertigineux, tout ça, d’autant plus que finalement, quand on y pense, le fait de parler avec lui aussi longtemps bouscule mes habitudes, et je ne suis pas en mesure d’écrire mon article en temps et en heure : un peu pompette et fatigué, à 2 heure du matin, je n’ouvre pas mon ordinateur mais préfère dormir.

La rencontre entre un écrivaillon et un lecteur chamboule le cours des choses pour la première fois depuis le début du voyage…

6 commentaires

  1. Pas de lecture hier…. je dois avouer que ca m a manqué. On s habitue vite aux bonnes choses….
    Je pense qu’il y aura un avant et un apres pour toi. As tu reflechi a la suite de ta carriere d’écrivain ? Le fait de meler le texte, les photos, le son ( merci de m’avoir fait reecouter thiefaine), j ai passé un bel été, comme un feuilleton, presque aussi bien que Plus belle la vie ( je plaisante bien sûr). Bravo a toi, j’adore ton style.

    J'aime

    • Aha, désolé pour l’absence d’hier, mais du coup ça m’inquiète pour vous… quand le blog sera terminé, vous devrez passer par un véritable sevrage !
      Concernant ma « carrière d’écrivain », j’ai quelques petit projets dont je vous parlerai dans le dernier article 🙂
      Merci pour ce gentil commentaire, je trouve aussi que la force d’un blog, par rapport aux format livre, c’est qu’il est bien plus facile de varier les supports, et pour moi la musique faisait clairement partie du voyage.

      J'aime

  2. Un grand merci à cette super famille française qui t’a hébergé, t’a permis de finir ton périple « normalement » car qui sait ce qu’il te serait encore arrivé sans eux !!!

    J'aime

  3. C’est bon de te lire à nouveau, me serais presque inquiétée dis donc de ne pas avoir d’article hier ! J’commençais à me demander si tu n’avais pas fait une overdose de burgers 😉

    J'aime

  4. Bon, effectivement, on était pas très frais quand on a finalement décidé d’aller dormir, mais ça aura au moins permis à William de goûter du vin californien.
    Néanmoins, mes excuses à tous les lecteurs qui ont dû attendre leur article quotidien. Cela dit, vous en avez eu 2 aujourd’hui 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Depuis le début que je suis ce blog, j’adore le lire le soir avant d’aller dormir, n’ayant trouvé aucun livre intéressant ces derniers temps. Pas eut le courage de mettre un commentaire depuis le début alors, je me permet avant que cela ce termine. Merci de nous faire partager ce voyage, j’admets que cela m’a encore plus donné envie moi même de faire un road trip. A voir! Sur ce, en attente de lire la fin, merci encore!

    J'aime

Lâche tes com's

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s