USA Jour 25 – Softball et barbecue

Un jour, tu te mets à papoter avec quelqu’un sur Twitter, et v’la t’y pas que quelques années plus tard, tu manges un hot-dog aux côtés d’un pote de son père, qu’il n’a pas vu depuis 15 ans. Ouais c’est un peu bizarre, on va reprendre depuis le début.

Aussi étrange que ça puisse paraître, il y a pas mal de gens qui suivent ce blog (entre 2500 et 3000 chaque jour, coucou à vous), et parmi ces gens, il y a quelques potes, ce qui est cool, parce que ça m’évitera de leur raconter ce voyage à mon retour (économie de salive). Mais là où certains potes sont un peu chelous, c’est qu’ils font ensuite lire le blog à leurs parents, ce qui me met une certaine pression, parce que si j’écris des trucs vraiment trop bizarre, je vais passer pour une mauvaise fréquentation.

Mais non ! Parmi ces parents de lecteur, il y a Alan, qui dit à sa fille « Hé, tu devrais dire à Wiwi (dans ma tête Alan m’appelle Wiwi) d’envoyer un mail à Raymond quand il arrivera à San Francisco, peut-être qu’il pourra l’héberger ! » Alan et Raymond se sont connus il y a bien longtemps, alors que Raymond enseignait le français à Paris, et ils ont gardé contact depuis, grâce à la magie de l’internet.

J’envoie donc un mail à Raymond, qui me dit qu’il ne peut hélas pas m’héberger car il a de la famille chez lui, mais qu’il organise un match de softball le dimanche, suivi d’un barbecue, et que je peux venir si ça me botte. L’idée de passer une journée « à l’américaine » me branche bien effectivement, d’autant plus que je n’ai jamais eu l’occasion de voir de match de base-ball en vrai !

Le rendez-vous est à 11 heures, j’arrive un peu en retard, question de politesse, et ils sont une petite vingtaine à jouer dans un parc, avec leurs amis ou compagnes comme public.

DSCF4574

Comme je suis la seule tête inconnue du groupe, Raymond (Ray pour les intimes) me reconnaît rapidos, me salue et m’explique un peu les bases du softball. Bon en gros c’est comme le baseball sauf que le lanceur jette la balle en « cuillère » et la balle est plus grande. Ces deux changements font que le batteur touche beaucoup plus souvent la balle, ce qui donne un jeu plus dynamique que le baseball.

IMG_20150802_130241Ils sont vraiment à fond, et même si je comprends pas toutes les subtilités du jeu, j’arrive à suivre, et je les vois tous se coacher entre eux, crier dès qu’une balle est bien frappée, jubiler quand un joueur marque un point, et c’est cool de voir cette bande de potes quarantenaires voire quinquagénaires s’éclater comme des ados. Même si ce n’était qu’un match amical, c’était tellement serré que ça a pris des proportions épiques sur la fin, et on avait l’impression qu’ils jouaient tous leur vie à chaque lancer. Je sais pas si on a vraiment encore ça en France, ce genre de communauté qui se réunit une fois par semaine pour passer un bon moment à la cool.

Une fois le match fini, on passe au barbeuc’. Raymond m’avait prévenu dans le mail que chacun devait apporter un peu de bouffe pour l’occasion, et le matin je suis donc allé faire 2/3 courses : des chips, des chips de légumes parce que ça fait cool, un pack de canettes de Dr Pepper, et une sauce qui s’appelait « French dip » que j’ai prise parce que y’avait French dedans.

PERSONNE, et je dis bien, PERSONNE n’a touché à ce que j’avais apporté. J’veux dire tout le reste est parti ultra rapidos, mais mes chips de légumes, les gens les mataient avec dédain genre « wtf is this shit », et pour la French dip, quelqu’un s’est véritablement exclamé « Who the fuck brought this ? » autant vous dire que je l’ai jouée discretos à ce moment là, comme quand un élève fait une connerie en classe, tout le monde sait que c’est lui et le regarde, mais lui s’imagine être invisible en regardant ses pieds.

Bon ça n’empêche pas que c’était cool ce petit moment, j’ai parlé avec pas mal de gens, de sacrés personnages, entre Mike le mexicain (de 3ème génération comme il aime à la rappeler) qui a divorcé d’une française il y a quelques années et me rentrait dans la lard pour que je paie pour elle, ou le mec qui voulait à tout prix s’allumer son joint et quémandait du feu pendant ce qui m’a semblé être des heures, ou bien ce mec qui a grandi au milieu des Mormons en Utah et me racontait pas mal de trucs sur ce monde.

De mon côté je leur parle un peu de mon périple, ils trouvent ça cool mais sont assez incrédules quand je leur annonce que je dors dans ma caisse et sur des parkings de Walmart, qui plus est. Je lis un étonnement mal camouflé dans leurs regards, mais il y a en a un qui vient à ma rescousse en racontant qu’une fois il a fait Lyon – Barcelone en stop, et que ne trouvant pas où dormir à Montpellier, il a pris refuge un soir de pluie sur un parking de supermarché, a étalé son matelas sur des caddies et a dormi là-dessus. Faudra que je tente ça à l’occasion.

Finalement, je suis resté avec eux de 11h à 16h et je n’ai pas vu le temps passer. Ils étaient tous sympathiques et curieux, avec chacun un truc à partager, donc merci à Sandra d’avoir fait lire ce blog à son papa, et merci au papa du coup. En plus si personne n’a mangé ce que moi j’ai apporté, tkt que moi j’me suis fait plaiz’

IMG_20150802_175124Tout ça a eu lieu dans une petite ville près de San Francisco, où je me suis ensuite dirigé, parce qu’à l’origine, c’était pour ça que je venais. La circulation est très dense, et la conduite très différente de ce que j’ai connu jusqu’à présent. Je ne suis pas arrivé par le Golden Gate bridge mais par un autre pont gigantesque (avec un péage ! Le premier depuis mon arrivée), et une fois dans San Francisco, les rues montent et descendent sans arrêt, c’est très étroit et il y a des feux tous les 3 mètres. L’architecture est également très différente, avec ses petites maisons à 2 étages tout du long.

Les trottoirs de San Francisco sont plein de DANGERS
Les trottoirs de San Francisco sont plein de DANGERS
Alors c'est simple : tu as le droit de te garer là les jours impairs sauf les soirs de pleine lune, si t'es ambidextre, en gros.
Alors c’est simple : tu as le droit de te garer là les jours impairs sauf les soirs de pleine lune, si t’es ambidextre, en gros.

Je ne compte pas rester très longtemps, mon objectif de la journée c’est le Golden Gate Bridge, donc je me gare pas très loin, en gardant en tête ce qu’on m’a dit dans l’après-midi : « Ce qui est bien à San Francisco, c’est qu’on peut tout faire à pieds ! » je crois que c’était un peu exagéré.

IMG_20150802_182157J’ai malgré tout fait une marche très sympathique sur la côte pour découvrir le pont qui a longtemps trôné collé à mon bureau, une carte postale que m’avait envoyé mon meilleur pote quand j’avais 11 ans. Je suis resté à l’endroit de la photo pendant bien une heure, il faisait bon, j’étais assis dans la sable, et le temps a filé comme l’ombre.

Quand le ciel s’est mis à se teinter d’orange, je suis retourné à la voiture histoire de m’approcher du pont et voir tout ça de plus près, hélas il était très difficile de se garer, et le temps que je parvienne à trouver une place, le coucher de soleil était déjà terminé. Snuf.

IMG_20150802_200939

Je quitte San Francisco vers 20h en empruntant le Golden Gate, tant qu’à faire, et tombe dans des bouchons bien relous qui me font arriver au Walmart convoité vers 22h. Il y avait un bouchon pendant 1 mile : deux files, l’une qui roulait bien pour aller à Sacramento, l’autre qui ramait pour aller à Vallejo. Bah il y a une chose universelle : les FDP qui prenaient la file de gauche pour s’insérer au dernier moment dans celle de droite. J’ai les mêmes en banlieue parisienne, ces gogolitos qui percutent pas que s’il y a des bouchons, c’est justement à cause d’eux.

Il est 23 heures, je suis claqué, j’ai pas dit la moitié de ce que je voulais dire, mais c’est déjà pas mal, et mon coffre m’appelle.

21 commentaires

  1. Hahaha 🙂
    Très bon, le récit du BBQ. tu n’as pas du tomber sur les « bons » américains, chez la plupart d’entre eux (en Californie, en tout cas), tout ce qui est estampillé « french » les intrigue (théoriquement).

    Et ta dernière photo n’est pas si mal, en tout cas, l’angle n’est pas courant, good job 🙂

    J'aime

  2. Allez je me lance, je vous laisse un (petit?) commentaire avant de partir en vacances et de plus pouvoir le faire.
    Lire chaque jour un nouvel article est un réel plaisir, et c’est bien dommage que la fin approche. J’aime beaucoup la manière dont vous racontez vos journées, et surtout quand vous écrivez tout ce qui peut vous passer par la tête pendant. Je m’attendais pas à ça du tout, et c’est pour ça qu’au départ je pensais pas laisser de commentaire. Mais voilà, on ressent tellement de choses en vous lisant qu’il fallait que je le dise.

    Ah et puis j’en profite pour vous souhaiter un bon anniversaire !

    J'aime

  3. Tu me donnes presque envie de dormir dans le coffre de ta Clio sur le parking du Carrouf à porte de Montreuil avec toutes tes histoires de Walmart!
    Faudra que tu m’expliques, tu n’avais pas prévu un budget « hébergement classique »?
    Encore Joyeux Anniversaire et que la force soit avec toi!
    Muxu parisien.

    J'aime

  4. toujours sympa de passer du temps avec les gens du coin
    donc le Saint Graal est atteint ?
    xgrafx a raison, point de vue intéressant de ce pont 😉
    (les créateurs de bouchons sont partout…)

    J'aime

  5. arrêter de dire bon anniversaire, son anniversaire dure 33H cette année, ça veut dire que se sera pendant son voyage retour, avec le décalage horaire et tout ça. Bande de moule

    J'aime

  6. Je me permets de le dire au cas où : emprunter le Golden Gate est payant, pas forcément sur le pont même. Mais si tu es passé dessus, il faut payer le « péage » sur Internet dans les 2 jours sinon ce sera une amende.
    Voilà voilà, bon anniversaire :p

    J'aime

  7. Ils s’attendaient peut-être à ce que vous arriviez avec du saucisson, du foie gras (qui est d’ailleurs interdit en Californie non ?) et une bouteille de Bordeaux, le tout coiffé d’un béret !

    On attend les photos d’Alcatraz (et de M. Le Prof déguisé en prisonnier), enfin si vous avez les moyens d’y aller !

    J'aime

  8. Ça avait l’air sympa cette journée avec les américains.

    Jolies les photos du Golden Gate Bridge. Surtout la dernière qui le montre sous un autre angle.

    J'aime

  9. Si tu veux tu pourras venir dormir dans mon box sous-terrain à Courbevoie. Cordialement.
    Non en vrai ton blog est super, j’ai passé je crois plus de trois heures à lire tous les articles à la suite !! C’est styley, vraiment, et puis très drôle.
    Eclate toi bien pour ces derniers jours ! Et j’espère que tu nous feras un joli article « bilan », avec notamment… LE BUDGET BURGERS !!!!

    J'aime

  10. C’est triste ce que je vais dire mais je vais le dire quand même : je vis par procuration un merveilleux Road Trip en tête à tête avec moi même …J’étais fauchée comme les blés(du coup pas de sous pour partir ) et le récit de votre voyage m’a enrichie en me permettant de m’évader . Vivement la suite…

    J'aime

  11. Je suis tes aventures depuis le début et je crois que c’est un de mes articles préférés 😉 J’adore l’origine de cette rencontre improbable et l’idée de passer une journée à l’américaine… D’autant plus que je viens d’apprendre que mon prochain hôte airbnb (je suis moi-même en road trip^^) ne serait pas là pour nous accueillir alors que j’étais trop contente qu’il nous aient proposé de nous faire visiter sa ville (Séville) … C’est génial d’avoir eu autant de contacts avec des « vrais » gens di coin ! Ça me donnerait presque envie de couchsurfer !

    J'aime

  12. Hey Wiwi !

    J’ai lu ton blog d’une seule traite et il est franchement cool ! Parfois tu nous parles de trips au space cookie, et puis d’un coup t’as des moments hyper poético-dépressifs sur le sens de la vie (genre Le Spleen réécrit au 21è siècle), j’adore.

    Je sais pas si tu comptes revenir à SF ou si j’arrive trop tard, mais je te conseille de louer un vélo et de refaire le Golden Gate à vélo (du coup traversée non payante) et arrivé à Sausalito de revenir par le ferry qui passe juste devant Alcatraz et te déposera sur le port, où tu trouveras bien un truc sympa pour manger.
    En chemin tu peux passer par le Golden Gate Park et voir le Conservatoire de fleurs puis remonter et longer la côte jusqu’au Golden Gate. En plus, en montant vers le GG Park, c’est dans les quartiers alentours que tu verras les plus belles maisons typiques de l’architecture et du style de San Francisco. Si en plus tu fais ça en fin d’après-midi, en revenant tu auras le coucher du soleil sur la baie et c’est juste magnifique.

    C’est ce que moi j’avais fait quand je suis allée à SF et c’est plutôt sympa 🙂

    En tout cas j’espère que tu enjoy SF, ma ville préférée des States (pas que je les ai toutes vues mais bon) !

    J’ai hâte pour la suite (et fin ?) de tes aventures !

    J'aime

    • Merci à toi ! Effectivement le ton est un peu chaotique parfois, ça dépend de mon humeur !
      Par contre pour les conseils pour SF c’est trop tard 😦 Ca sera ptet utile à quelqu’un qui tombera sur ce blog ! (j’ai fait les ballades pour aller au Golden Bridge cela dit)

      J'aime

Lâche tes com's

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s