USA Jour 09 – Grand Canyon

Vendredi 17 juillet

Ma nuit dans le coffre de la Ford Escape s’est mieux déroulée que la précédente : j’avais mieux aménagé tout le bazar et n’ai donc pas été réveillé par le détecteur de mouvement de la caisse.

A mon lever à 9 heures, je file au Walmart acheter de L’EAU, en préparatif de mon excursion au Grand Canyon : il est en effet conseillé d’avoir pas mal d’eau sur soi, au cas-où un truc façon 127 heures se passe, en gros. Je vois une affaire en or : 35 bouteilles de 50cl d’eau pour seulement 3,50$, j’achète ! Mais je remarque surtout un truc qui explique pourquoi je trouve que l’eau, même en bouteille, a un goût un peu dégueu ici. En effet, l’eau en bouteille pas chère que j’ai achetée jusqu’à présent, tout comme celle-ci, ce n’est pas de l’eau minérale, mais de la « Purified Water », c’est à dire de l’eau recyclée, à laquelle ils ajoutent des « minéraux » pour lui donner du goût. Mouais. Bon j’fais pas ma fine bouche non plus.

J’en profite aussi pour acheter une tonne de merdasses, je sais pas ce qu’il m’a pris, mais ouais j’ai choppé tout un tas de trucs inutiles, juste parce que je trouvais ça rigolo et pas cher. Vous découvrirez peut-être ces objets au fil des photos, qui sait ?

Je quitte donc Flagstaff direction le Grand Canyon; je fais également le plein d’essence histoire d’être paré à toute éventualité. Je me souviens de ce que m’avaient dit Mitchell et Robert : en ce moment, l’essence est extrêmement chère : 3$ le gallon. En faisant un peut calcule à l’arrache, ça donne un prix avoisisant les 50 centimes le litre d’essence. Extrêmement chère, mh ? IMG_20150717_115629Sur la route je vois un panneau « KAIBAB LAKE », j’me dis damn, faut que j’y m’arrête, si ça se trouve c’est vraiment un lac de kebab, le rêve. Bon, c’était juste un lac normal.

Au bout de 60 miles, j’arrive au Canyon Village, en gros le dernier stop de civilisation avant le Canyon lui-même, y’a de tout, Wendy’s, McDo, station essence, boutique souvenir etc. Ca pullule de touristes et c’est assez chaotique, les véhicules circulent dans tous les sens.IMG_20150717_140240 Je me gare au bout d’un parking pour aller acheter mon pass ( 80$ pour avoir l’accès à tous les parcs nationaux pendant 1 an. Le Granc Canyon tout seul coûte 30$ donc on a vite rentabilisé le truc)

A mon retour à la voiture, je remarque que l’arrière a été embouti. L’arrière gauche est cabossé et il y a une bonne rayure qui n’était pas là avant. PUTAIN, j’ai conduit à Los Angeles et Las Vegas, sur une autoroute à 7 voies sans aucun problème, et là j’me barre 10 minutes et il se passe ça. J’ai les nerfs, parce que je sais bien qu’Avis va bien me faire raquer quand je la rendrai. J’me dis que j’y songerai à ce moment là, mais ce petit souci technique coupe quand même pas mal l’élan de la journée. Grmbl.

On va quand même continuer vers le Grand Canyon hein, après tout c’est quand même pour ça que je suis là, au-delà du plaisir de me faire ruiner ma caisse par un connard de touriste allemand (obligé c’est un allemand, le mec est deg’ que sa langue de chie soit reléguée en LV2 en France et se venge mesquinement comme ça. Je vois pas d’autre explication.)

Le parking principal est à 5 minutes de ce qu’ils appellent « The South Rim », c’est à dire le bord sud du Canyon. Ca a beau être rempli de touristes qui se mitraillent de selfies, c’est magnifique, grandiose, époustouflant.IMG_20150717_140902 J’avais déjà vu pas mal de photos évidemment, mais Ania m’avait prévenu : les photos ne peuvent pas rendre la grandeur de la chose, et elle avait bien raison. Faut bien s’imaginer que chaque photo que l’on voit n’est qu’un fragment de la vue qui s’offre à nous. Nous sommes à 2000 mètres d’altitude, on peut se perdre en cherchant le fond du canyon ou halluciner en regardant l’autre bord qui semble être infiniment loin.

Les panneaux d'info savent mettre à l'aise :
Les panneaux d’info savent mettre à l’aise : « difficult, difficult, difficult » *mec qui vomit*

Malgré tout, comme je l’ai dit, il y a bien trop de touristes, et je reprends donc ma voiture en quête d’un endroit plus paisible. Il y a une route qui longe le canyon d’Ouest en Est, direction l’Est. Hélas, beaucoup d’endroits ne sont pas accessibles car il n’y a tout simplement pas de place pour se garer, c’est assez frustrant. Je finis par trouver mon bonheur un peu plus loin pour y prendre à mon tour mon selfie, vu qu’apparemment on n’est pas vraiment allé à un endroit si on en prend pas un. Comme les selfies c’est un peu naze, je tente d’épicer un peu les miens, sous les regards mi-effrayés mi-amusés des touristes.

Coucoue.
Coucoue.

IMG_20150717_152421Je continue ma route en direction de l’est et je m’arrête à chaque arrêt disponible. Ca a beau être le même canyon à chaque fois, tous les 10 kilomètres, le paysage change tellement que je me sens obligé de le réapprivoiser, de m’y attarder de longues minutes pour tenter d’en absorber toute la grandeur. Je pense aux premiers colons espagnols qui sont tombés dessus par hasard, ça a du leur faire un choc assez radical.

DCIM100GOPRO
J’aime bien les bubulles.

A 17 heures, j’arrive au « Desert viewpoint », où s’érige une tour indienne… totalement artificielle ! C’est un passionné des cultures indiennes qui a décidé de la construire, et il a fait un mélange de tous les trucs indiens qu’il connaissait. Ah, ces ricains…

Il n’en reste pas moins que l’endroit est très agréable. Comme c’est celui le plus à l’est, je décide d’y rester jusqu’au coucher du soleil, qui, paraît-il, est magnifique. Je dégaine le livre que m’avait conseillé Robert : « Desert Solitaire », et j’en lis une centaine de page, assis au bord du Canyon. A chaque page que je tourne, je regarde le Canyon, et je me replonge dans le bouquin comme pour reprendre mon souffle entre deux bouffées de Sublime.

DSCF4231

Le livre est une sorte de journal de bord d’Edward Abbey, qui était un ranger au Arches National Park (que j’ai prévu de visiter) à la fin des années 50. Ils nous fait part de ses observations de la faune et de la flore de ce parc, écrit des réflexions sur la solitude (il était alors le seul ranger d’un parc immense et n’avait pour contact humain que les rares visiteurs), mais également ses doutes quant à l’expansion du tourisme de masse, et la construction de routes pour rejoindre les parcs, comme celles qui existent aujourd’hui. C’est très sympa à lire, d’autant plus que je suis carrément dans l’ambiance, et en plus le mec est bien barge, totalement antisocial et ne vit que pour la nature. Il dit à un moment un truc du genre : « I’m a humanist, I’d rather kill a man than an animal. »

Le livre s’ouvre sur cette préface, qui est comme une mise en garde au lecteur :

« Do not jump into your automobile next June and rush out to the Canyon country hoping to see some of that which I have attempted to eveoke in these pages. In the first place you can’t see anything from a car; you’ve got to get out of the goddamned contraption and walk, better yet crawl, on hands and knees, over the sandstone and through the thornbush and cactus. When traces of blood begin to mark your trail you’ll see something maybe. Probably not. »

D’AC, OK EDWARD ON VA FAIRE COMME CA ON S’APPELLE.

DCIM100GOPRO
Ah oui ok d’accord

A partir de 19 heures, le soleil commence à véritablement se coucher, et ça valait le coup d’attendre. Tout devient un peu opaque, la lumière tombe en échelles de Jocab sur le canyon qui semble bleuir. J’ai pris quelques photos qui hélas ne parviennent une fois de plus pas à transcrire la beauté de l’instant. Et c’est dommage que vous n’ayiez pas le son, car pile au moment où les lumières orangées du soleil couchant s’abattait sous nos yeux émerveilles, un mec ressemblant fortement à Hank de Breaking Bad débarque, s’assoit à côté de moi, et racle sa gorge à de multiples reprises, probablement à la recherche du molard perdu. Je croyais que y’avait que mon frère qui faisait ça tiens.

DSCF4248
RRRRRrrmrmlRlrm, RRRRRRRrrrrkkkk

Il est temps de quitter les lieux : il faut que je rejoigne Page et son Walmart à 2h de route au nord histoire de roupiller un peu. Je n’ai pas fait de randonnée finalement, mais je compte bien me rattraper demain en attaquant la face nord du Canyon. En attendant, je roule de nuit pour la première fois pendant deux heures, et c’est assez perturbant. Tout d’abord parce qu’on a beau être en plein été, il fait nuit noire dès 20h30, et ensuite, parce que la route n’est jamais éclairée. Comme les villes sont très éloignées les unes des autres (genre minimum 70 kilomètres), on se retrouve parfois être la seule source de lumière pendant de très longues minutes, le véhicule est comme une faible lueur au sein d’un océan de ténèbres, c’est assez angoissant.

paydaySur la route je m’arrête à une station service histoire de manger un ptit truc : je jette mon dévolu sur un truc s’appelant « Payday » parce que je trouve le nom rigolo et OH MY GOD QUAND JE L’OUVRE JE REMARQUE QUE C’EST DES CACAHUETES COLLEES ENSEMBLE AVEC DU CARAMEL, AIAIAIAIAIIIIIi. Après cette jouissance suprême, je reprends la route.

Et bam, parfois on croise des voitures, et c’est pas forcément mieux : aux USA il n’y a pas que les boitiers de vitesse qui sont automatiques, mais aussi les phares. Du coup une bonne moitié des caisses que j’ai croisées restaient en plein phares et me déchiraient les yeux quand je les croisais. FUN.

C’est donc les yeux explosés que je vais me coucher cette nuit, d’abord par la beauté du Canyon, et ensuite par les flashs des automobilistes.

Flagstaff – Page (en passant par le Canyon) : 208 miles / 334 km
Total depuis Los Angeles : 1296 km

trajetpage

25 commentaires

  1. J’aime beaucoup comment tu écris 🙂 Je voyage et je me marre en même temps !
    D’ailleurs je suis également impressionnée par un tel roadtrip tout seul. Avec toutes ces distances XXL seul en voiture, ça doit être bien crevant. Mais le calme, c’est top aussi dans des endroits comme ça (à la recherche de mollard près !)

    J'aime

    • Merci 🙂 ! Pour ce qui est des distances, pour l’instant j’ai jamais fait plus de 500km d’un seul coup, et c’est une longueur à laquelle je suis relativement habitué (Paris/Lorient)
      Effectivement là au bout de 10 jours je commence à fatiguer mais ça devrait aller !

      J'aime

  2. J’espère que vous avez pris une assurance, parce que sinon j’ai peur que vous ayez à payer autant que la location. Ça doit quand même être quelque à voir, enfin bon je suis pas près d’aller aux États-Unis, quand on voit que 4 militaires ont été tués il y a deux jours.

    Par contre faites attention, j’ai peur qu’en rentrant vous ayez pris 4 tour de taille ! :p

    J'aime

  3. Pas de chance pour la voiture…
    Pour charger le portable essaie de trouver à walmart ou bestbuy un adaptateur allume cigare vers prise secteur 220v (ou 120v vu que tu es déjà sur place). Nous cela nous a énormément servi!

    Ps: J’ai découvert partenaires particulières hier soir, j’ai tout avalé en une soirée et me suis bien marré! merci!

    Aimé par 1 personne

  4. Vraiment pas chouette ce souci de Wi-Fi, j’espère qu’il ne t’empêchera pas de poster au quotidien…
    Toujours un plaisir de voyager entre les lignes, même si cela donne parfois faim. 😦

    J'aime

  5. ah c’est trop cool, j’ai choppe le debut de ton recit il y a quelques jours par hasard sur twitter ou j’etais follower et depuis tous les soirs, on se le lis en attendant impatiemment la suite des aventures parceque nous aussi on aimerait bien se taper un pur road trip en californie (mais nous ce serait un SF => LA car pas forcement 3 semaines pour un faire des canyon)

    J'aime

  6. J’ai hâte de savoir ce que tu penses de North Rim : après une longue hésitation nous n’avons pas poussé la balade jusque là par manque de temps, mais j’aimerais savoir, toi qui auras vu les 2 côtés, ce que tu en penses.

    J'aime

  7. Le plan « lecture d’un bon bouquin en solo au bord du Grand Canyon » me parle tellement , quelle chance ! Mais gros yeurk pour le gros dégueulasse qui mollarde, pas glop !
    J’espère que tu vas récupérer de la batterie et de la connexion, tes photos et tes textes sont vraiment supers.

    J'aime

  8. Ok le grand canyon ça à l’air magnifique et tout ça mais BORDEL DES CACAHUÈTES AU CARAMEL !!!
    Je fais mon sac et j’arrive !

    Continue comme ça c’est vraiment chouette comme récit pour un amoureux des USA comme moi et c’est devenu mon petit rendez vous du soir de découvrir ta journée.

    J'aime

  9. Que d’aventures! Tu attires les boulets, c’est sûrement dû à la cagoule! Les touristes te proposent de te prendre en photo ou tu es obligé de les supplier et fe leur donner de l’argent? !
    Profite bien et fais de belles photos!
    Le muxu.

    J'aime

  10. Le passage sur les subtils raclements de gorge m’a bien fait rire ^^
    En ce qui concerne le grand canyon, juste « wow ». Les photos sont sublimes (ou peut-être est-ce parce que le paysage l’est aussi? :p) et pour l’idée de lancer la vente au noir de Payday, je dis OUI !

    J'aime

  11. Bon.
    Plus je lis tes récits, plus je me dis qu’il est grand temps que je me bouge le fionf pour enfin visiter les Usa et son grand Ouest. (Parce que le grand Ouest de Brest ça va bien deux secondes hein).
    Ça doit être tellement badasse vu ce que tu nous racontes! Je tenterai bien ça à poney.
    Hâte de te lire demain!

    J'aime

  12. Moi je dis, t’as raison de manger comme tu le sens (comme tu le peux), t’es en vacances, t’es loin de faire un XXXL vu les photos, t’as de la marge…
    Hé les gens, vous ne mangez jamais de trucs pas très sains quand vous êtes en vacances ? Et ne me dites pas que vous mangez tous les jours des salades super « healthy » et des légumes verts cuits vapeur… faut pas déconner ! (même quand vous êtes au bureau, au bahut, chez papa-maman ou dans votre studio-kitchenette !)

    Te laisse pas abattre, William (je peux t’appeler William, tu pourrais être mon fils ^^), à la rentrée tu te rattraperas avec la cantoche ou des tuperwares fait maison et des séances de workout en salle (ou dans le square du coin de chez toi !)

    Continue à nous en mettre pleins les mirettes…

    🙂

    J'aime

Lâche tes com's

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s