USA Jour 01 – L’avion

Nous sommes le 9 juillet 2015, c’est mon premier grand voyage en solo. Un mois, seul, à parcourir plus de 5000 km des États-Unis. La nuit a été difficile : ce voyage m’angoisse depuis des semaines, mais étrangement, c’est du collège que j’ai cauchemardé. Dans mon rêve, c’était déjà la rentrée, et je retrouvais le même collège, les mêmes élèves… dans les mêmes classes. Je me disais que c’était absurde, parce que bon, du coup j’allais leur refaire les mêmes cours et ils allaient s’ennuyer.

C’est mon réveil qui m’extirpe de toutes ces conneries : il est 6h45, et même si le vol n’est qu’à 11h30, il est déjà temps d’y aller.

Ce n’est pas la première fois que je voyage, donc je suis plutôt habitué à Charles de Gaulle et toutes les petites formalités, j’arrive sans encombre à ma porte d’embarcation. J’ai 3/4 d’heures d’avance, j’en profite donc pour observer les autres voyageurs. Il y a pas mal de groupes d’adolescents, je les envie un peu. Ça doit tout de suite faire de toi quelqu’un de stylé quand à la rentrée tu annonces que t’as passé ton été à Los Angeles. Il y a leurs moniteurs aussi, dont un qui parle fort, fait des blagues à la con, et ignore royalement les mecs du groupe, tout en s’intéressant aux petites minettes. Il me flanque un peu l’angoisse et j’espère que je serai très loin de lui. Il y a aussi un sale gosse qui essaie constamment d’attirer l’attention de sa mère, mais pas le temps de me concentrer sur lui que déjà j’entends un mouflet chialer à l’autre bout. Arg, d’un coup, je m’imagine avec le moniteur libidineux devant, le sale gosse à ma gauche et la mère qui me refile le bébé pleureur pour aller se reposer à l’autre bout de l’avion.

Mais comme d’hab’, mon pessimisme est un peu too much, je me retrouve à côté d’une dame somme toute silencieuse, et le vol se passe paisiblement. Mais sérieux, ces histoires de pote qu’on se fait dans l’avion, c’est du pipeau, non ?

Bon, ok, il y a quand même un truc qui m’intrigue. Entre les deux sièges de devant, je peux voir qu’une passagère a regardé The Usual Suspects deux fois d’affilée. Suspect.

IMG_20150709_202407

Le vol dure 12 heures, à l’heure où j’écris ces lignes, nous en sommes à la 9ème. Donc ouais, j’ai clairement sorti mon pc et écrit ces lignes pour m’occuper un peu. Pas évident de dormir quand on prend un vol aussi long le matin.

Ces 12 heures de vol, je les vois comme un temps de chargement. C’est un peu comme dans GTA V, faut attendre bien longtemps avant de pouvoir jouer. Les 12h sont justifiées par le fait que Los Angeles est mieux fait que Los Santos. J’ai hâte de voir ça.

4 commentaires

  1. Je ne dors jamais la veille pour dormir dans l’avion. Cette année j’ai eu la chance d’avoir trois sièges pour moi et bien dormir dans l’avion.

    J'aime

Lâche tes com's

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s