USA Jour 0 – Les préparatifs

Je ne suis jamais parti en road trip, donc je me suis pas mal renseigné sur le net pour éviter de faire des conneries. Depuis des blogs spécialisés jusqu’à des topics sur neogaf, j’ai zieuté pas mal de trucs.

Puis finalement, j’ai fait le truc le plus logique : acheter un guide. A partir de ce guide et de tout ce que j’ai lu, j’ai fait une carte Google contenant tous les trucs à voir, et j’ai fait un trajet qui relierait le plus de points possibles.

cartegoogle

Vous pouvez cliquer ici ou sur l’image (je vous laisse le choix j’suis sympa) pour accéder directement à la carte sur google maps. En rouge on a les villes à visiter, en vert les parcs et en jaune les trucs chelous un peu inclassables genre le « Best Chile Burger » ou la ville fantôme de Bodie.

Donc hop, une fois ce trajet fait, il s’agit de louer une caisse et de trouver de quoi se loger. J’ai déjà fait du couchsurfing à plusieurs reprises par le passé : à Chicago, Boston, Washington DC, à Glasgow… C’est à mes yeux une façon très enrichissante de voyager : on découvre la ville autrement. On ne suit plus les rails d’un guide touristique, mais on suit les conseils de quelqu’un qui connaît très bien la ville et les petits coins méconnus. Sans le couchsurfing, j’aurais jamais été à ce festival de Jazz à ciel ouvert, j’aurais jamais mangé la meilleure Deep Dish Pizza de Chicago, j’aurais pas testé tous ces Whiskys en Ecosse, j’aurais pas rencontré ce mec qui écrivait la biographie de Jack Kerouac et qui était en contact avec sa fille…

Comme j’arrive à Los Angeles, j’y concentre mes premières demandes, histoire d’avoir un point de chute dès mon arrivée. Il m’a été très difficile d’obtenir une réponse positive : Los Angeles est un coin trèèèès demandé par les couchsurfeurs en été, les hôtes sont submergés de demandes. C’est après une 50 aine de demandes, au moment où j’allais abandonner et me trouver une auberge de jeunesse que j’ai finalement trouvé quelqu’un.

Pendant ce temps, un homme de Palm Springs voit passer une de mes annonces et offre de m’héberger, même si Palm Springs n’était à l’origine pas sur ma route. J’accepte volontiers. La prochaine étape est de trouver un couchsurfing à Las Vegas, où il m’est à nouveau nécessaire d’envoyer des demandes à la chaîne avant de trouver quelqu’un.

J’ai donc, a priori, de quoi être logé du 9 juillet au 17. Oui, mais après ? Après Las Vegas, je vais visiter les parcs nationaux, un coin sans grande ville, et donc sans couchsurfing de disponible. J’improviserai à ce moment : soit je dormirai dans ma caisse (j’ai loué un 4×4 avec un grand coffre) ou alors j’achèterai une tente, ou bien, d’ici là, j’me trouverai un compagnon de route avec qui on avisera !

Concernant le matos, j’ai fait une petite liste de ce que j’ai acheté ici.

J’vais me trimballer mon guide acheté et je vais également préparer un petit carnet avec toutes les adresses importantes (couchsurfers / lieux que je veux vraiment voir). Je vais prendre mon smartphone et m’acheter une carte sim sur place histoire d’être joignable, mais je préfère quand même éviter d’en être trop dépendant : déjà qu’à Paris en une journée je tombe en rade de batterie, alors au milieu d’un Canyon, j’préfère pas trop faire mumuse avec, c’est pour ça que je prendrai juste un abonnement téléphonique, sans accès au net. Y’aura bien des Starbucks pour ça.

Pour ce qui est du GPS, au début je voulais m’en acheter un sur place mais zarma c’est reuch’, donc j’ai téléchargé l’application Here, c’est une sorte de Google Maps mais dont on peut télécharger des cartes pour les avoir en mode hors ligne. Comme ça, dans ces zones, on peut utiliser le GPS sans accès au net, et comme on dit, c ke du boneur.

Petite récap des autres applis utiles en fin d’article, là.

Bon, j’me casse.

Advertisements

6 commentaires

  1. Coucou j’ai fais cette partie des US l’an dernier pendant mes grandes vacances, quand tu passera à Williams qui est une ville animé et très jolie je te conseil de manger à un restaurant qui s’appelle « Cafe 66, l’ambiance et la nourriture est excellente ! Tu fais beaucoup de parks / canyon, attention toutefois au bout de 5-6 cela devient vite rébarbatif :). Quand à San Diego, si tu peux, je te conseil de louer un vélo et de parcourir la ville avec, il y a pas mal de pistes cyclables et c’est super sympa ! Enfin, si tu comptes te baigner dans la mer de St Diego prépare toi mentalement, c’est super froid.. Pour SF, si tu connais prépare un gillet il fait par moment assez frais. Bref, bon voyage ! La bise.

    J'aime

    • Héhé, je reconnais ton avatar Twitter tiens. C’est noté pour le Café 66 ! Effectivement il y a beaucoup de parcs dans ma carte, mais je ne compte évidemment pas tous les faire, ça sera selon l’humeur du moment ! Je les note juste pour me dire « tiens, y’en a un dans le coin, chui cho, let’s go. »

      J'aime

Lâche tes com's

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s